fbpx

Les 10 règles d’or universelles pour investir en bourse

regles-or-bourse
Sommaire de l'article

Nous le savons, le marché boursier peut être un endroit fascinant mais effrayant. Bien qu’il soit  synonyme d’opportunités et de profits importants pour certains, il peut représenter un investissement risqué, que ce soit pour les experts financiers ou pour ceux qui ont des stratégies d’investissement conservatrices.

Cependant, même si les investissements boursiers peuvent s’avérer risqués lorsque l’on applique aucune stratégie et que l’on investit au hasard, il est possible pour tout un chacun de participer avec succès à cet univers en suivant quelques conseils de base et quelques paroles de sagesse.

Ainsi, je vous propose de retrouver mes 10 règles d’or universelles pour investir en bourse. 

Règle d’or #1 : N’investissez que de l’argent dont vous n’avez pas besoin à court terme

C’est la première règle essentielle. Elle s’applique même à tout type d’investissement tellement elle est importante. N’investissez que de l’argent dont vous n’avez pas besoin à court terme ! J’entends des fois “n’investissez que de l’argent que vous êtes prêt à perdre” … NON !

Ce n’est pas du tout la même chose. Cela sous entendrait que ça ne vous dérange pas de perdre de l’argent. Ce qui je pense n’est pas le cas si vous suivez nos articles. Cependant, investir de l’argent dont vous n’avez pas besoin à court terme est PRI-MOR-DIAL. 
Pourquoi ? 

Tout simplement parce que la vie est toujours plus simple quand votre investissement va dans le bon sens. Or, si votre investissement commence à aller dans le rouge, et que vous en avez besoin à la fin du mois pour payer votre loyer. Qu’est ce que vous faite ? Panique à bord … L’ennemi numéro 1 de l’investisseur boursier. Alors que si vous savez que vous avez alloué cette épargne pour un investissement long terme, vous ne réagirez pas avec vos émotions si ce placement va dans le rouge sur du court terme. 

Règle d’or #2 : Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable

Vous avez déjà entendu cela quelque part ? C’est fort possible, et c’est très vrai. Les prix du marché reflètent à l’instant T la confrontation entre la somme de tous les acheteurs et la somme de tous les vendeurs. Tout simplement. Or, comme vous le savez, ces acheteurs et vendeurs sont des êtres humains, comme vous et moi. Et comme des êtres humains, nous avons des émotions, qui peuvent parfois guider nos actions.

Ce que j’essaie de dire, c’est que les prix du marché à l’instant T ne sont pas toujours ce qu’ils devraient êtres car ce sont des humains avec des émotions qui achètent et qui vendent, et qui déterminent les prix. 

Ainsi, il se peut que malgré tous les calculs du monde, une action qui est pourtant considérée comme surévaluée (on considère que son prix d’achat est supérieur au prix auquel on devrait acheter l’action) reste surévaluée pendant plusieurs semaines, mois, voire années. De la même manière, il se peut qu’une action soit affichée comme sous-évaluée et qu’elle le reste pendant 10 ans. Même si vous avez acheté cette action à “-50%”, si l’action reste sous-évaluée, votre performance ne sera pas au rendez-vous.

Il vaut mieux savoir reconnaitre une tendance et essayer d’en extraire une performance plutôt que s’obstiner à vouloir vendre ce qui est surévalué et acheter ce qui est sous-évalué. Les marchés peuvent rester irrationnels plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable. 

Règle d’or #3 : Fuyez les comportements moutonniers 

Comme je le disais juste au dessus, la bourse est une affaire de psychologie. Ce sont les acheteurs et les vendeurs qui font les prix, et leurs décisions d’achat ou de vente ne sont que le reflet de leur sentiment sur le marché. ATTENTION : généralement, lorsque tout le monde dit qu’une action ne peut faire que monter, que la crise est finie et qu’il faut acheter … Quelque chose ne va pas. Ce sont les moments d’euphorie qui sont les plus dangereux.

Aujourd’hui avec Internet, les informations circulent très vite et il peut y avoir des effets de mode, ou tout le monde se met à acheter une même action. Faîtes très attention à ne pas suivre ce genre de mouvement. Car bien souvent lorsqu’il y a ce genre de comportement, vous ne serez pas du tout le premier à rentrer. En revanche, si vous décidez de rentrer sur l’investissement, vous contribuerez à faire bouger les prix, ce qui avantagera ceux qui sont rentrés avant vous, et leur permettre d’éventuellement sortir avec un bon bénéfice, gagné entre autres grâce à vous. De la même manière, c’est lorsque tout le monde panique et pense que les marchés ne remonteront plus jamais que les meilleures opportunités d’achat se présentent. 

Ne suivez donc jamais les comportements moutonniers !

Attention : Il y a quand même une petite nuance. Il faut savoir faire la différence entre comprendre une tendance de marché (haussière ou baissière) pour en extraire une performance et suivre un comportement moutonnier. Parfois, il est clair qu’en analysant une graphe, on voit que le marché est en tendance haussière, et dans ce cas, il ne sert à rien de vouloir à tout prix aller contre le marché, cela s’avèrerait contre productif.

Il faut donc savoir extraire une performance des tendances de marché, sans jamais suivre des mouvements moutonniers avec ses émotions. Evitez le FOMO (Fear Of Missing Out), la peur de rater une opportunité. 

Règle d’or #4 : Apprenez de vos erreurs 

En tant qu’investisseur (boursier ou pas d’ailleurs), il est sûr que vous allez faire des erreurs. C’est complètement normal ! 

La différence entre un investisseur à succès et un investisseur du dimanche cependant, ce sera votre capacité à vous remettre en question par rapport aux erreurs que vous avez faites afin de ne plus les reproduire par la suite. 
Vous avez acheté une action en suivant un comportement moutonnier et vous vous êtes rendu compte trop tard que c’était une mauvaise idée ? Vous avez perdu de l’argent en faisant cela ?

Très bien … Pourquoi avez-vous fait cette erreur ? Comment ne plus la refaire ? 

Quelque chose qui peut aider à ne pas refaire plusieurs fois la même erreur est d’identifier le problème dont nous avons été victime. Si vous avez été victime de FOMO (se précipiter par peur de manquer une opportunité), gardez le bien en tête. Souvenez-vous la prochaine fois de ce cela vous a apporté et essayez de combattre vos émotions. 
Apprenez de vos erreurs. 

Règle d’or #5 : Ne croyez pas que vous pourrez toujours acheter au plus bas et revendre au plus haut

Parfois j’entends des gens s’exaspérer d’avoir vendu trop tôt et se dire qu’ils auraient pu avoir un gain bien plus important s’ils avaient gardé leur action un peu plus longtemps. 

D’accord … Mais la réalité c’est que sur les marchés financiers, ni vous, ni moi, ni le pape ne sait ce qu’il va se passer. Il est toujours bien plus simple de revenir après la bataille et de constater qu’il aurait mieux de garder ou vendre telle ou telle action. 

A moins d’être devin, il est tout bonnement impossible de toujours acheter pile au plus bas et revendre pile au plus haut et de maximiser comme cela ses gains. 

Au contraire, un bon investisseur sait reconnaitre une tendance de marché, il l’identifie et une fois qu’il a validé tous ses signaux, il décide de se placer et de bénéficier d’une partie du mouvement (haussier ou baissier) qu’il a analysé. Ceci nous amène à la prochain règle, l’une des plus importantes en bourse. 

Règle d’or #6 : Sachez encaissez vos bénéfices

C’est sûrement la plus évidente et pourtant la plus dure à appliquer ! 
En effet, tant que l’on est dans le vert, on a pas forcément envie de fermer sa position et d’encaisser ses gains. On se dit d’une certain manière: “ça va continuer de monter !”

Attention, si vous vous dites ça, vous êtes victime de votre cerveau qui vous joue des tours et vous laissez vos émotions prendre le dessus. Vous devez toujours rester rationnel. 
Lorsque vous avez fait un bon bénéfice sur une opération et qu’il n’y a pas de raison que le cours continue d’aller dans votre sens, ne soyez pas victime de votre avarice. Parfois, l’occasion de revendre à un certain prix ne se représentera plus jamais …

Pour vous donner un exemple concret de quelqu’un qui a su appliquer cette règle à la perfection, je vais vous parler d’un certain John Pierpont Morgan. Ça ne vous dit rien ? C’est la personne à l’origine de la célèbre banque J.P Morgan. En 1837, il aurait dit lors d’un échange “J’ai fait fortune en sortant de mes positions trop tôt”.

Tout est dit, et cela rejoint également la règle numéro 5 (ne croyez pas que vous achèterez toujours au plus bas et revendrez au plus haut). 
Parfois, il faut rester humble, savoir reconnaitre sa performance, encaisser son profit, et recommencer. 

Les 4 dernières règles d’or

(Les deux dernières sont les plus importantes !)

Vous voulez accéder aux 4 dernières règles d’or de l’investissement boursier ? Inscrivez-vous à la Newsletter Bourse et recevez-les en remplissant le formulaire ci-dessous :

Tous les mercredis, recevez toute l’actualité et les meilleures opportunités d’investissement sur les marchés financiers et les cryptomonnaies

Pour aller plus loin

Vous souhaitez commencer à investir dès maintenant ? Consultez ci-dessous notre article sur eToro, l’une des meilleures plateformes pour débuter l’investissement boursier :


Avertissements

Investir comporte un risque de perte. Pensez à diversifier votre portefeuille et n’investissez qu’une partie de votre épargne disponible sur des projets que vous comprenez. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et l’obtention du taux de rendement cible d’un projet ne présente pas une garantie de performance.

Le contenu disponible sur Le journal de l’investisseur est à titre informatif uniquement et ne constitue en aucun cas un conseil en investissement. Cela s’applique aux actifs ainsi qu’aux produits, services et autres investissements.

Fin de l'article
Rejoignez la communauté

Ne manquez plus une bonne opportunité d’investir ou de se former

* Champ requis

Share on facebook
Partager
Share on twitter
Partager
Share on telegram
Partager
Partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Bastien Puccini
Bastien Puccini
Bastien Puccini est l'un des co-fondateur du Journal de l'Investisseur. Conseiller privé en gestion de patrimoine, il est spécialisé dans la gestion d'actifs financiers et la fiscalité immobilière. Ayant étudié la finance comportementale au sein du réseau University of California aux Etats-Unis, il y a intégré Honor Society. Il a depuis rejoint de nombreux réseaux professionnels et travaille en collaboration avec des experts-comptables, avocats, banquiers et assureurs.
Autres articles
Bourse
Bourse – Les meilleures plateformes pour investir en bourse

L’investissement sur les marchés financiers, si on le prend dans sa forme la plus basique, à savoir investir dans des actions et des obligations, est un concept sain pour l’économie et simple à comprendre. Alors, qu’est ce que l’investissement en bourse ? Et comment tirer sainement profit du rendement du marché des actions ?

Lire l'article
Quelle différence entre Qualiopi et Datadock
Datadock et Qualiopi : comment faire financer vos formations avec le CPF ?

Vous avez déjà entendu qu’il était possible de faire financer certaines de vos formations jusqu’à 100 % ? Vous souhaitez savoir lesquelles sont finançables et quelles sont les procédures à suivre ? Découvrez les possibilités de financement de vos formations et du rôle du référencement Datadock et de la certification Qualiopi dans ce processus.

Lire l'article
Rejoignez la communauté

Ne manquez plus une bonne opportunité d’investir ou de se former

* Champ requis

Bastien Puccini
Bastien Puccini
Bastien Puccini est l'un des co-fondateur du Journal de l'Investisseur. Conseiller privé en gestion de patrimoine, il est spécialisé dans la gestion d'actifs financiers et la fiscalité immobilière. Ayant étudié la finance comportementale au sein du réseau University of California aux Etats-Unis, il y a intégré Honor Society. Il a depuis rejoint de nombreux réseaux professionnels et travaille en collaboration avec des experts-comptables, avocats, banquiers et assureurs.
Autres articles

Être rappelé(e) par un conseiller

* Champ obligatoire