Bourse – Les meilleures plateformes pour investir en bourse

Bourse – Les meilleures plateformes pour investir en bourse

Bourse
Sommaire de l'article

Cet article peut contenir des liens d’affiliation. Cela permet de rémunérer le travail de nos équipes. Dans un soucis de transparence, nous estimons essentiel de le mettre en évidence. Toutefois, la qualité de l’article et du conseil n’en sont aucunement affectés.

L’investissement en bourse parait souvent compliqué et réservé à une élite. Le vocabulaire employé par les experts est difficile à comprendre et l’on se fait souvent une image de la bourse telle qu’on la perçoit dans des films extravagants sur Wall Street, avec des traders appâtés par le gain.

Pourtant, l’investissement sur les marchés financiers, si on le prend dans sa forme la plus basique : investir dans des actions et des obligations, est un concept sain pour l’économie et simple à comprendre. Alors, qu’est ce que l’investissement en bourse ? Et comment tirer sainement profit du rendement du marché des actions ?

Pourquoi investir en bourse ?

Avant d’investir (peu importe le marché sur lequel vous souhaitez investir), il faut commencer par se poser les bonnes questions. Quel est votre objectif d’investissement (Sécuriser ? Diversifier ? Dynamiser ?). Dans quel secteur voulez vous investir (Immobilier, banque, assurance, services, industrie, chimie, etc…). Vous devez aussi vous poser cette question primordiale … Quel est votre horizon d’investissement ? Souhaitez-vous investir dans une optique de court-terme, moyen terme ou long-terme ? En fonction des réponses à ces questions, votre stratégie d’investissement ne sera pas la même.

Alors que pour investir dans l’optique de générer des profits sur du court-terme (trading), il faudra développer des compétences poussées, l’investissement à horizon long-terme, de son côté, ne requiert pas de pré-requis particuliers, si ce n’est d’être patient et de suivre sagement sa stratégie d’investissement. Pour les investisseurs néophytes, l’investissement long-terme ne demande ainsi pas de compétences particulières et peut s’avérer rentable. Par exemple, le rendement moyen du Dow Jones (indice composé de 30 grandes entreprises industrielles américaines) est de 7% annuel depuis le début de sa cotation en bourse, en 1884. Il aurait donc suffit pour un investisseur de sélectionner ces 30 valeurs et de les pondérer dans son portefeuille pour prétendre à un tel rendement sur des dizaines d’années. Plus de 100 ans à 7% par an, ça commence à devenir sympathique, pas vrai ?

Investir en bourse, c’est aussi diversifier son épargne. En effet, il existe de nombreux secteurs dans lesquels il est possible d’investir. La bourse permet de choisir une variété de secteurs très large (aéronautique, automobile, financier, restauration etc…). Il est même possible de détenir des parts de sociétés immobilières, en bourse ! Il n’y a en effet pas que la SCPI pour investir dans l’immobilier autrement qu’en direct. Il est tout à fait possible de détenir des actions comme Klépierre par exemple.
En bref, vous l’avez compris, investir en bourse, lorsque vous avez une optique long-terme et que vous souhaitez diversifier votre portefeuille peut s’avérer une bonne solution.

Les produits basiques en bourse

Il existe des dizaines de produits différents sur les marchés financiers. Les plus accessibles restent les actions et les obligations.

Le marché actions

Une action est un titre de propriété délivré par une société. Elle donne au détenteur de l’action la propriété d’une partie du capital de l’entreprise, et les droits qui y sont associés : avoir des droits de vote dans la gestion de l’entreprise et retirer du résultat de l’entreprise un éventuel excédent de trésorerie (les dividendes).
Plus la demande sur les actions de cette entreprise augmente, plus, le cours augmente et inversement. La valeur d’une action varie donc constamment.

Le marché obligataire

A l’inverse d’une action qui est un titre de propriété, une obligation est une partie de la dette d’un émetteur qui est détenue par un investisseur. En tant que détenteur d’une obligation, vous achetez une part de la dette de l’entité qui cherche à lever des fonds (généralement un Etat ou une entreprise) mais vous ne prenez aucune participation dans sa gestion. Le marché obligataire permet donc de s’endetter sans passer par une banque. Lorsque vous détenez une obligation, vous percevez un “coupon” d’une certaine valeur jusqu’à l’arrivée à maturation de l’obligation, généralement une fois par an (la date définie à l’avance ou le montant initial emprunté est remboursé).

Comment investir en bourse ?

Le compte-titres, un moyen d’investir en bourse

Il est possible d’investir en bourse même si le concept vous semble flou. Le compte-titres permet de bâtir un portefeuille de valeurs mobilières facilement. Il s’agit d’un investissement accessible à tous et qui ne nécessite pas de connaissances en particulier. Découvrez tous ce qu’il faut savoir sur un compte-titres.

Le compte titres

Un compte titres est un moyen permettant de vendre ou d’acheter des valeurs mobilières telles que les actions et les obligations. Ce type de placement est accessible à toutes les personnes physiques ou morales. Par conséquent, une personne peut ouvrir un compte titres chez un intermédiaire financier comme la banque, les sociétés de courtages et les courtiers en ligne. Concernant la gestion, elle peut être réalisée par l’investisseur lui-même ou bien engager un mandataire qui est un expert financier.

Principe du compte titres

Un compte titres permet à son détenteur de réaliser divers investissements dans des valeurs mobilières. Ces valeurs mobilières sont aussi appelées des produits boursiers et se déclinent en de nombreuses catégories.

Il y a les actions et les obligations dont nous avons parlé précédemment, mais il existe également de nombreux autres produits.
Sans rentrer dans les détails, nous pouvons aussi mentionner les trackers et les produits dérivés, les SICAV (sociétés d’investissement à capital variable), les FIP (fonds d’investissement de proximité), les FCP (fonds communs de placement) et enfin les FCPI (fonds communs de placement dans l’innovation).

Vous pouvez investir sur la plupart des places financières. Il n’existe pas d’âge minimum pour ouvrir un compte titres. Toutes les personnes physiques peuvent se rapprocher d’un courtier en ligne ou d’une banque pour réaliser leurs investissements. De plus, il est possible d’acheter plusieurs compte-titres.

Pour les personnes mineures, elles doivent avoir un représentant légal. Ce dernier assure le rôle de mandataire pour les représenter dans un acte juridique.

Un investisseur doit obligatoirement avoir un compte courant pour rattacher le compte titres. C’est sur ce compte que les opérations d’achats et de vente de titres sont portées.

On distingue trois formes de compte titres.

  • Il s’agit d’un compte titres individuel lorsqu’une seule personne en est le propriétaire. Ce dernier est le seul à pouvoir exécuter toutes les opérations financières sur son compte.
  • Le compte titres est dit « joint » lorsqu’il y a deux personnes titulaires. Dans ce cas, les deux sont aptes à effectuer des opérations sur leurs titres.
  • Enfin, le compte titres est dit « indivis » lorsque les propriétaires ont besoin de l’aval de l’un ou l’autre avant d’exécuter une opération.

La gestion du compte titres

Un compte titres donne accès à toutes les valeurs mobilières sur le marché. Le compte est composé de deux parties. La première partie est en espèces. La seconde partie est en titres (actions et produits financiers).

Pour la gestion de leur portefeuille, les investisseurs sont libres de choisir le mode qui leur convient. Ainsi, certains gèrent leur compte de manière autonome. Ils ne font appel à aucun mandataire pour gérer leur affaire. La gestion libre permet à l’investisseur de faire lui-même les choix des investissements à réaliser. Ce qui n’est pas le cas d’une gestion sous mandat. Ce type de gestion s’adresse notamment aux personnes voulant épargner en investissant sur les marchés financiers. Ces personnes n’ont pas le temps nécessaire pour gérer leur portefeuille ou qui estiment ne pas avoir les compétences requises pour le faire.

En cédant la gestion à une tierce personne, l’investisseur donne les pleins pouvoirs à un expert. Ce dernier est chargé de gérer le compte titres en tenant compte des objectifs de l’investisseur et du niveau de risque qu’il est prêt à courir. L’expert propose ainsi plusieurs niveaux de risques à l’investisseur. Généralement, ces niveaux de risque sont :

  • Prudent
  • Équilibré
  • Dynamique

L’épargnant reçoit des compte-rendu réguliers des activités du mandataire. Cela lui permet de suivre de près la gestion de son compte-titres et de voir un aperçu des décisions prises par l’expert. Le propriétaire du compte titres est libre de faire des versements ou de faire des retraits à n’importe quel moment.

Le rendement et la fiscalité d’un compte-titres

D’un point de vue fiscal, un propriétaire d’un compte-titre doit faire une déclaration annuelle des plus-values ou des moins-values sur les dividendes et les coupons d’obligations perçues. Retrouvez ici notre article sur la fiscalité des produits financiers.

Les dividendes correspondent aux bénéfices que l’entreprise sur laquelle vous avez investi a réalisés. Il faut être prudent, les dividendes ne vous seront versés que lorsque l’entreprise enregistre des bénéfices. Si tel est le cas, la somme est versée sur votre compte titres directement.

Les plus-values correspondent aux profits que vous avez réalisés en vendant un titre. Une plus-value est la différence entre le prix d’achat d’un titre et son prix de vente. Si le solde est positif, alors vous avez réalisé une plus-value. Dans le cas contraire, c’est-à-dire dans une vente à perte, vous avez réalisé une moins-value.

Comparaison entre les meilleurs compte-titres sur le marché

Les banques classiques tout comme les banques en ligne proposent des offres de compte-titres à leurs clients. Ces offres vous donnent accès à tous les marchés de titres mondiaux. Toutefois, les banques et les courtiers en ligne sont considérés comme ceux qui ont les meilleures offres. En effet, les conditions sont bien meilleures et les frais sont moindres par rapport aux banques traditionnelles.

Avant de choisir l’établissement dans lequel vous allez ouvrir votre compte-titres, il est important de porter une attention particulière sur les critères suivants :

  • Vérifier les différents frais relatifs à la détention d’un compte-titres
    • Frais de gestion
    • Frais de courtage (passage des ordres)
    • Frais de retrait / Clôture

Comparatif de différents courtiers

Voici un comparatif des prix de différents courtiers, sur la partie actions (nous ne parlons pas ici des investissements avec effet de levier, des investissements en crypto-monnaie ou autre). Pour une vision plus globale, nous vous invitons à consulter la grille tarifaire de chaque courtier, mais vous aurez déjà une vision des tarifs sur le marché actions avec ce tableau :

Boursorama  eToro DegiroBourse DirectBNP Paribas
Sur Euronext Paris
Achat de
2 500€ d’actions
12€0€1€3,80€10,99€
Achat de
10 000€ d’actions
48€0€4€9€48€
Marchés Américains
Achat de
2 000€ d’actions
23,90€0€0,55€8,50€35,99€
Achat de
10 000€ d’actions
23,90€0€0,56€8,50€73€
Facilité d’utilisationMoyenIntuitifIntuitifMoyenMoyen
Frais de dépôt ? Dépend de la formuleNon NonNon0,5% à 2,40%
Frais de gestion ?Dépend du type d’investissementNonNonNon0,3% à 2%
Frais de retrait ? Non5$NonNonNon
Trading social ? NonOuiNonNonNon

Encore une fois, afin d’avoir plus d’informations sur les frais de ces courtiers, nous vous invitons à vous rendre directement sur les grilles tarifaires complètes de ces courtiers.

Focus sur trois offres de compte-titres compétitives

eToro, une communauté d’entraide

Trading Social

Le trading social est la pratique par laquelle des investisseurs vont pouvoir prendre des décisions d’investissement en se basant sur des informations mises à disposition par d’autres utilisateurs d’une même plateforme en ligne. Le trading social a permis de marquer un tournant dans la manière d’investir puisqu’il permet de démocratiser l’investissement sur les marchés financiers. En effet, il se veut rassurant : une personne qui ne se sent pas forcément l’âme d’un investisseur pourra bénéficier gratuitement des conseils et avis de la part d’autres utilisateurs. Reste encore à trouver ces bons investisseurs et ces bons conseils !

L’avantage du trading social, c’est qu’il sert aussi bien aux néophytes qu’aux investisseurs avertis. Il permet aux investisseurs débutants d’apprendre des initiés et aux initiés de s’apporter de précieux conseils entre eux.

Capture décran 2021 05 06 à 16.30.16 edited Bourse - Les meilleures plateformes pour investir en bourse

eToro est une plateforme que nous affectionnons tout particulièrement pour les fonctionnalités de trading social qu’elle propose à ses utilisateurs.

D’une part, la plateforme permet d’avoir accès à de nombreuses analyses qui sont partagées par d’autres utilisateurs avertis (ou pas) sur des actions, des dynamiques de marché, des tendances haussières ou baissières.

D’autre part, et c’est là pour nous la grosse valeur ajoutée d’eToro, c’est la fonctionnalité “Copy Portfolio“, littéralement, copiage de portefeuille.

Il est possible de trouver un “Popular Investor” et de suivre son portefeuille, et toutes ses positions avec, et de le laisser gérer à votre place, sans frais.


Voici quelques popular investors que nous apprécions particulièrement chez eToro :

  • Jay Edward Smith
    • Historique des performances depuis 2014
    • +5 millions de dollars sous gestion
    • + 33 000 copieurs

  • Jeppe Kirk Bonde
    • Historique des performances depuis 2013
    • +5 millions de dollars sous gestion
    • +23 000 copieurs

  • Greenbull Invest
    • Historique des performances depuis 2020
    • +5 millions d’actifs sous gestion
    • + 7 900 copieurs
Points de vigilance chez eToro

Bien qu’il n’y ait aucun frais sur l’achats d’actions, il existe quand même certains frais pour les investissements sur les crypto-monnaies ou les investissements à effet de levier.

De plus, les investissements se font en dollars depuis eToro. Cela signifie que si vous faites un dépôt en euros sur le compte, la plateforme vous prendra quelques dollars pour réaliser la conversion euro/dollar.
Ainsi, pour une personne réalisant un dépôt de 500€ (avec un taux de 1€ = 1,20$), on devrait attendre 600$ de dépôt sur son compte (500 x 1,2 = 600). Or, la plateforme va créditer votre compte d’environ 595$ pour cette opération. Ça n’est pas forcément embêtant mais il est important de le savoir !

Enfin, eToro se veut une plateforme très simple à prendre en main. Il n’est ainsi pas possible de réaliser sur la plateforme les investissements financiers les plus complexes, comme par exemple les options. Il est cependant possible d’investir sur une large gamme d’actifs (actions, devises, matières premières, indices, ETFs, crypto-monnaies).

Avantages chez eToro

Malgré ces quelques inconvénients, eToro reste une plateforme très complète avec des tarifs compétitifs sur la partie investissement en actions. De plus, et c’est la raison pour laquelle nous mettons cette plateforme en avant, les fonctions de trading social en font la plateforme idéale pour un investisseur souhaitant s’inspirer de portefeuilles de professionnels.

Vous en savez assez sur eToro et vous souhaitez commencer à investir en vous basant sur des portefeuilles déjà établis par des professionnels ?

etoro 1 Bourse - Les meilleures plateformes pour investir en bourse

Boursorama, une procédure simplifiée

Boursorama, considérée comme une grande banque en ligne, propose différents types de compte-titres à ses investisseurs. Le premier avantage de Boursorama est l’accessibilité du service et la notoriété de la banque. Pour ouvrir un compte titre chez Boursorama, il faut d’abord ouvrir un compte courant. Vous devez alors remplir un formulaire, ce qui ne prendra que quelques minutes. Ils vous demandent ensuite de signer à travers un code de confirmation envoyé par téléphone. La prochaine étape consiste à envoyer les scans des documents comme votre identité, la signature manuscrite, le RIB et enfin une déclaration de revenus. Après l’ouverture d’un compte courant, vous pouvez enfin suivre quelques étapes pour ouvrir un compte-titres.

Boursorama est considérée comme une des banques les moins chères du marché. Néanmoins, comme nous l’avons vu dans le tableau précédent, d’autres courtiers peuvent présenter des tarifs plus compétitifs. Cependant, Boursorama bénéficie quand même de nombreux avantages. Adoubée par les presses économiques, Boursorama fait figure d’autorité en ce qui concerne l’investissement financier. De plus, les outils mis à disposition des investisseurs (pas tous gratuits) sont très performants. Nous pouvons par exemple citer Pro Real Time, l’outils incontournable des traders expérimentés.

Pour conclure, nous pouvons dire que l’utilisation d’un compte-titre chez Boursorama se justifie lorsque vous avez déjà un bon niveau d’expertise.

bourso 1 Bourse - Les meilleures plateformes pour investir en bourse

Degiro, une offre bien développée

DeGiro est une société de courtage en bourse néerlandais, crée en 2008. Suite à son grand succès, l’entreprise étend son activité à la France et à d’autres pays européens. DeGiro est considéré par plusieurs analystes comme l’un des meilleurs courtiers en ligne. C’est une plateforme idéale pour investir sur un compte titres en raison du large choix de produits qu’elle propose. Elle est très simple d’utilisation, l’interface client est simplifiée il est possible de réaliser des opérations en seulement quelques clics.

En raison des tarifs très faibles sur Degiro, il y a cependant peu de contenu d’aide à la décision, ni de trading social. C’est la raison pour laquelle nous trouvons que eToro et Degiro sont des plateformes complémentaires.

degiro Bourse - Les meilleures plateformes pour investir en bourse

Avertissement : Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perdre de l’argent rapidement en raison de l’effet de levier. 67% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent en négociant des CFD avec ce fournisseur. Vous devez savoir si vous comprenez le fonctionnement des CFD et si vous pouvez vous permettre de perdre votre argent.

Les performances passées ne sont pas une indication des résultats futurs. Vous devriez demander l’avis d’un conseiller financier indépendant et agréé et vous assurer que vous avez le goût du risque, l’expérience et les connaissances pertinentes avant de décider de trader. Le contenu disponible sur Le journal de l’investisseur est à titre informatif uniquement et ne constitue en aucun cas un conseil en investissement. Cela s’applique aux actifs ainsi qu’aux produits, services et autres investissements. Les opinions communiquées sur cette page ne constituent pas un conseil en investissement.

Fin de l'article
Votre bilan patrimonial

Réalisé gratuitement par nos experts

Maitrisez les bases de la fiscalité française en 45 pages
Share on facebook
Partager
Share on linkedin
Partager
Share on facebook
Partager
Share on linkedin
Partager
Bastien Puccini
Bastien Puccini
Bastien Puccini est l'un des co-fondateur du Journal de l'Investisseur. Conseiller privé en gestion de patrimoine, il est spécialisé dans la gestion d'actifs financiers et la fiscalité immobilière. Ayant étudié la finance comportementale au sein du réseau University of California aux Etats-Unis, il y a intégré Honor Society. Il a depuis rejoint de nombreux réseaux professionnels et travaille en collaboration avec des experts-comptables, avocats, banquiers et assureurs.
Autres articles
Succession
Succession – Comment utiliser le démembrement de propriété pour optimiser sa succession ?

Pour un bien immobilier, le démembrement de propriété entre un nu-propriétaire et un usufruitier peut faciliter la succession future du bien. En effet, au décès de l’usufruitier, son droit d’usage du bien et de ses revenus est automatiquement reporté sur le nu-propriétaire, qui récupère ainsi la pleine propriété, sans droits de succession à payer.

Lire l'article
Bastien Puccini
Bastien Puccini
Bastien Puccini est l'un des co-fondateur du Journal de l'Investisseur. Conseiller privé en gestion de patrimoine, il est spécialisé dans la gestion d'actifs financiers et la fiscalité immobilière. Ayant étudié la finance comportementale au sein du réseau University of California aux Etats-Unis, il y a intégré Honor Society. Il a depuis rejoint de nombreux réseaux professionnels et travaille en collaboration avec des experts-comptables, avocats, banquiers et assureurs.
Autres articles
Actions
Actions – Comment optimiser l’imposition des actions ?

Les revenus financiers proviennent des titres détenus, tels que les actions, les obligations, les contrats d’assurance vie, ect… Il ne faut pas les confondre avec la plus-value réalisée lors de la revente. L’imposition sur les plus-values est en effet différente. Ces revenus peuvent provenir d’investissements à revenus fixes ou variables.

Lire l'article
Investir
Investir – Comment investir en 2021 ?

Aujourd’hui il y’a un coût d’opportunité à garder des liquidités. Autrement dit, il y’a un coût non négligeable à garder ses liquidités sur des placements classiques alors qu’il est possible d’investir sur des placements plus risqués mais avec un rendement de l’ordre de 10 % par an

Lire l'article

Être rappelé(e) par un conseiller

* Champ obligatoire