XSL Labs : le projet français qui promet la protection de vos données

XSL Labs : le projet français qui promet la protection de vos données

XSL labs
Sommaire de l'article

Cet article peut contenir des liens d’affiliation. Dans un soucis de transparence, nous estimons essentiel de le mettre en évidence. Toutefois, la qualité de l’article et du conseil n’en sont aucunement affectés.

XSL Labs est un projet franco-belge qui tente de faire face au vol de données croissant des particuliers. Le but de ce projet est de permettre la protection de leurs données personnelles. Comment ? En décentralisant le stockage de ces données sur une blockchain afin de les rendre inutilisables pour celui qui essaie de les exploiter sans y être autorisé, notamment grâce aux applications mises en place par XSL Labs. Avant de rentrer plus dans le détail, définissons tout d’abord ce qu’est le Big Data, quels sont les enjeux qu’il apporte dans notre société et en quoi la blockchain peut s’afficher comme solution à ces enjeux.

Le Big Data et la Blockchain

Le Big Data, que l’on peut traduire comme données massives désigne la masse des données qui transitent chaque jour sur le web : photos, vidéos, publications Facebook, horaires de train, historique de la météo depuis 50 ans, etc….


Il faut savoir que cette masse de données augmente chaque jour. Il y a tellement de données sur Internet qu’il faut créer des algorithmes ultra complexes pour les traiter. Aujourd’hui, le traitement de ces données peut s’avérer très utile et même profitable. Par exemple, un hôtel d’une île du Pacifique va pouvoir prévoir son taux de remplissage en fonction du nombre de billets vendus sur les sites de compagnies aériennes. De la même manière, un candidat d’une élection présidentielle pourra analyser les attentes de ses électeurs à travers leur tweets.


En bref, le Big Data, c’est un peu comme un gros cerveau qui se souviendrait de tout.

Le Big Data peut ainsi avoir de nombreux avantages. Mais pour qui ?
Bien souvent, il présente des avantages pour les institutionnels et les entreprises. Grâce à l’analyse de l’ensemble des données disponibles, il permet de réaliser (entre autres) des études de marché à coût réduit en catégorisant les consommateurs dans des cases afin de faire des publicités mieux ciblées. Certaines entreprises ont même fait de leur business model le traitement et la revente de données.

Comme le stockage des données est centralisé, rien n’empêche les membres d’une entreprise à qui vous avez confié vos données personnelles de les utiliser. Elles peuvent être hackées, utilisées, revendues et échangées. L’essor du Big Data, de la 5G et des objets connectés soulève de nombreuses questions :

  • Qui est le propriétaire de vos données personnelles ?
  • Qui peut consulter vos données personnelles ?
  • Comment sont-elles utilisées ?

Alors comment la blockchain peut s’afficher comme une solution efficace aux problèmes soulevés par le Big Data ? La blockchain est une technologie qui permet de garder la trace d’un ensemble de transactions (informations, argent) de manière complètement décentralisée, transparente et sécurisée. Cette sécurité est garantie par le fait que la blockchain fonctionne sans organe de contrôle. Voici un rapport de l’Assemblée Nationale datant de 2018 qui explique les enjeux et usages de la blockchain.

Afin de rendre aux utilisateurs le contrôle de leurs données, XSL Labs propose de décentraliser leur stockage sur une blockchain afin de les protéger et de les rendre inexploitables, sauf si l’utilisateur le souhaite.

XSL Labs s’appuie sur trois grand piliers que nous analyserons dans cet article. Le jeton numérique (token) utilisé sur sa blockchain est le SYL, nous le passerons également en revue.

XSL Labs propose ainsi un éco système reposant sur :

  • Le SDI (Secure Digital Identity)
  • L’application ONE
  • SYL Library
Capture décran 2021 04 28 à 18.02.50 XSL Labs : le projet français qui promet la protection de vos données

XSL Labs – Le SDI : Secure Digital Identity

Le SDI est un ensemble d’informations chiffrées de l’utilisateur. L’identité numérique présente sur le SDI est déchiffrable uniquement avec une clé cryptographique personnelle et confidentielle que seul l’utilisateur détient.

Le SDI s’apparente à un passeport numérique, sur lequel toutes vos informations personnelles sont stockées et indéchiffrables.

Voici ci-dessous un extrait du white paper du projet XSL Labs qui schématise son fonctionnement.
Dans cet exemple, la donnée protégée est l’âge de la personne. Avant d’être exposée au réseau, elle est hachée et cryptée.

Capture décran 2021 04 28 à 16.53.07 XSL Labs : le projet français qui promet la protection de vos données

Le hachage des données personnelles permet ainsi de les rendre inexploitables, et donc de les sécuriser. En faisant cela, personne, sauf vous, ne peut y avoir accès. Un des nombreux avantages de ce passeport numérique est la possibilité de modifier en temps réel ses informations (téléphone, adresse, etc …)

Les données qui pourront être stockées sur le SDI sont entre autres :

• Nom
• Prénom
• Date de naissance
• Adresse de domiciliation
• Adresse email
• Numéro de téléphone
• Pièce d’identité
• Certifications

Un autre avantage significatif de ce passeport numérique est qu’il garantit l’identité de la personne avec qui vous échangez ou faites une transaction. S’il est possible d’avoir accès à certaines applications de l’éco système sans avoir passé de questionnaire KYC (Know Your Customer) pour votre SDI, il faut quand même valider un test permettant de détecter que vous êtes bien une personne et non un ordinateur.

Pour ceux qui souhaitent utiliser le plein potentiel du passeport numérique et l’utiliser sur toutes les applications disponibles, il faudra alors passer le questionnaire de vérification KYC (Know Your Customer), qui permettra de valider complètement votre SDI, et donc votre identité.

Important : les utilisateurs peuvent voir entre eux qui a effectué une vérification KYC ou non.

Avec l’avènement de la 5G et le volume de données à traiter croissant, la mise en place d’un identifiant décentralisé a des fortes chances d’avoir une adoption de masse dans le futur, que ce soit avec XSL Labs ou un autre projet.

Exemple d’application

Prenons l’exemple d’un site de rencontre : avec un SDI validé (test KYC effectué), on peut être sûr de l’identité de la personne en face, et qu’elle est bien qui elle prétend être. Les utilisateurs qui peuvent voir le degré de vérification des différents profils peuvent donc tout à fait choisir de n’échanger qu’avec les personnes ayant le plus haut niveau d’identification de profil.

XSL Labs – ONE : Une application qui donne accès à de nombreuses fonctionnalités

ONE permet d’accéder en toute autonomie à tous les services de l’éco système. La première application de ONE est d’envoyer et de recevoir des SYL.

Grace à cette application, vous pouvez avoir votre carnet d’adresses toujours mis à jour, en temps réel. Si un de vos contacts modifie par exemple son email dans le SDI, grâce à l’application ONE, l’information est mise à jour instantanément dans votre carnet d’adresses. 

Cette faculté de l’application peut s’avérer intéressante, notamment pour les entreprises. Elles vont en effet gagner du temps, ne serait-ce qu’en gestion du portefeuille client. Ils pourront ainsi ne plus consacrer de temps à la gestion des données de leurs clients ou leurs employés. Tout pourra être fait de manière automatisée. XSL Labs développe ainsi de nombreux partenariats avec des entreprises à l’international.

Grâce à ONE, vous allez pouvoir vous connecter en utilisant le passeport numérique sur n’importe que site, espace client, application mobile ou plateforme, un peu à la manière de Google ou Facebook. 

L’un des gros avantages de ONE, c’est qu’en accédant aux différents espaces clients et sites web, vous pourrez garder vos données personnelles confidentielles.

Exemple d’application

Comme vous le savez, il est interdit en France de faire des paris sportifs pour une personne mineure. Supposons que vous vouliez créer un espace client sur un site de jeux sportifs. Vous devez normalement communiquer un certain nombre de données personnelles, incluant votre date de naissance. Grâce à l’application ONE, il ne sera plus nécessaire de donner cette information. En effet, elle s’occupe de simplement confirmer l’information essentielle dont le site a besoin (ici, en l’occurrence, votre âge). Ainsi, sans jamais communiquer votre identité, ONE valide auprès de l’intermédiaire si vous êtes majeur, ou non. Cela se fait de manière complètement autonome et décentralisée.

Important : à partir du moment ou votre passeport numérique aura été validé, même les membres de XSL Labs n’auront pas accès à vos données. Elles seront conservées et cryptées sur la blockchain.

D’autres services seront ajoutés à l’application ONE. Il est déjà prévu d’y ajouter les services suivants :

  • Recherche d’emplois
  • Réseaux sociaux
  • Services de discussion (comme messenger)
  • Service de site de rencontre sur une base de profils vérifiés

Vous l’aurez compris, ONE joue un grand rôle dans le développement de XSL Labs.

XSL Labs – SYL Library

SYL Library est l’équivalent d’un Apple Store ou d’un playstore. A la différence que SYL Library ne propose que des applications qui sont conformes avec la RGPD (Règlementation Générale sur la Protection des Données). Ainsi, l’ensemble des applications proposées sur SYL Library garantissent la protection de vos données personnelles.

Nous avons pris l’exemple d’une application qui sera déployée dans SYL Library afin d’illustrer l’utilité que cela peut avoir.

Exemple d’application – Cortex

Cortex est une application qui permet à des entreprises ou des particuliers de faire des campagnes publicitaires avec un avantage notable : les campagnes pourront être ciblées tout en conservant la protection des données personnelles des utilisateurs.

Prenons l’exemple d’une campagne dont la cible est : Homme de 35 ans qui vit en Ile de France et qui aime le tennis.
La publicité ne sera envoyée qu’à ce type de personnes. (Jusque là rien de plus normal pour une campagne publicitaire).


Mais alors, comment conserver la protection des données personnelles ?

L’application vous laisse en fait deux possibilités :

  • Soit vous refusez catégoriquement de recevoir tout démarchage commercial et d’être exposé à toute publicité ciblée sur votre profil et vos préférences.
  • Soit vous acceptez de recevoir de la publicité. Dans ce cas, vous pouvez choisir les secteurs sur lesquels vous serez ciblé. Vous pouvez aussi tout à fait décider de changer d’avis et demander à ne plus avoir de publicité.

Dans le cas ou vous acceptez de recevoir de la publicité, vos données ne seront jamais communiquées. L’entreprise qui vous démarche aura simplement comme information que l’identifiant (admettons : XGF#2534) correspond au profil ciblé et enverra la publicité à la personne concernée.

De plus, comme c’est vous qui acceptez d’être démarché, vous serez rémunéré pour ce démarchage. Cette rémunération se fera en SYL, le jeton utilitaire de XSL Labs, via l’application ONE.

En bref, Cortex permet de recevoir des offres publicitaires dans des domaines que vous affectionnez et d’être rémunéré pour les recevoir. De son côté, l’entreprise qui paie la publicité est satisfaite du service car elle cible un public bien plus réceptif. Côté utilisateur, en plus de recevoir des offres que vous aimez, vous êtes payés pour le faire. C’est donc un concept gagnant-gagnant.

XSL Labs – Le Token SYL

Maintenant que nous avons défini les différents services de l’éco système de XSL Labs, nous allons parler de son token utilitaire, le SYL, la crypto-monnaie adossée à ce projet.

Le token SYL est de nature utilitaire. Cela signifie qu’il est nécessaire au fonctionnement des services déployés sur son écosystème et que son usage est destiné à cet effet. En effet, c’est en SYL que vous êtes rémunéré si vous acceptez de recevoir de la publicité depuis l’application Cortex.

XSL Labs a réalisé une ICO (levée de fonds pour un projet crypto-monnaie) qui s’est terminée en Mars 2021 et il est possible d’acheter et de vendre des SYL depuis le mois d’Avril 2021. Lors de l’ICO, il était possible d’acquérir des SYL à différents prix :

  • 1 milliard de SYL à 0,001$ pour la première phase
  • 3 milliards de SYL à 0,002$ pour la deuxième phase
  • 3 milliards de SYL à 0,003$ pour la dernière phase

Au total, ce sont 10 milliards de SYL qui seront émis, il en reste donc 3 milliards à émettre.
A l’heure ou nous écrivons cet article, un SYL est égal à 0,0073$, soit plus de X7 le prix auquel les early investors de la phase 1 l’ont acheté.

Vous en savez assez sur le projet XSL Labs et vous souhaitez acquérir des SYL ?


Important : Aujourd’hui, la seule plateforme qui permet d’acheter des SYL est la plateforme Pro Bit

Fin de l'article
Votre bilan patrimonial

Réalisé gratuitement par nos experts

Maitrisez les bases de la fiscalité française en 45 pages
Share on facebook
Partager
Share on linkedin
Partager
Share on facebook
Partager
Share on linkedin
Partager
Bastien Puccini
Bastien Puccini
Bastien Puccini est l'un des co-fondateur du Journal de l'Investisseur. Conseiller privé en gestion de patrimoine, il est spécialisé dans la gestion d'actifs financiers et la fiscalité immobilière. Ayant étudié la finance comportementale au sein du réseau University of California aux Etats-Unis, il y a intégré Honor Society. Il a depuis rejoint de nombreux réseaux professionnels et travaille en collaboration avec des experts-comptables, avocats, banquiers et assureurs.
Autres articles
Private Equity
Qu’est-ce que le Private Equity ?

Le Private Equity (ou capital-investissement) consiste à investir dans des sociétés non côtées. Les sociétés d’investissement récoltent l’argent d’entreprises, d’institutions ou de personnes physiques, le mettent en commun puis l’utilisent en achetant et vendant différentes entreprises tout en cherchant à générer une plus-value.

Lire l'article
Bastien Puccini
Bastien Puccini
Bastien Puccini est l'un des co-fondateur du Journal de l'Investisseur. Conseiller privé en gestion de patrimoine, il est spécialisé dans la gestion d'actifs financiers et la fiscalité immobilière. Ayant étudié la finance comportementale au sein du réseau University of California aux Etats-Unis, il y a intégré Honor Society. Il a depuis rejoint de nombreux réseaux professionnels et travaille en collaboration avec des experts-comptables, avocats, banquiers et assureurs.
Autres articles
Investir
Investir – Comment investir en 2021 ?

Aujourd’hui il y’a un coût d’opportunité à garder des liquidités. Autrement dit, il y’a un coût non négligeable à garder ses liquidités sur des placements classiques alors qu’il est possible d’investir sur des placements plus risqués mais avec un rendement de l’ordre de 10 % par an

Lire l'article

Être rappelé(e) par un conseiller

* Champ obligatoire