Investir – Comment investir en 2021 ?

Investir – Comment investir en 2021 ?

Investir

Sommaire de l'article

En guise d’introduction, distinguons ce que sont un actif et un passif. Un actif est un élément de votre patrimoine qui vous rapporte de l’argent. Un passif est un élément du patrimoine ayant une valeur économique négative, c’est-à-dire qu’il engendre une sortie de ressources sans contrepartie au moins équivalente à celle-ci.  Vous achetez un appartement que vous mettez en location, c’est un actif. A l’inverse, l’achat d’une voiture et son entretien sont un « gouffre financier » et donc un passif.

Nous comprenons donc qu’il faut investir au maximum dans des actifs. Ce n’est qu’une fois que vous aurez un nombre suffisant d’actifs que vous pourrez vous permettre d’acheter des passifs.

L’erreur à ne pas faire en 2021 est de garder des liquidités sur des placements à faible niveau de rendement. Placer son argent sur son livret A rémunéré à 0,5% qui est également le niveau de l’inflation en 2020 selon l’Insee n’est pas optimal.

Aujourd’hui il y a un coût d’opportunité à garder des liquidités. Autrement dit, il y a un coût non négligeable à garder ses liquidités sur des placements classiques alors qu’il est possible d’investir sur des placements plus risqués mais avec un rendement de l’ordre de 10 % par an.

A présent voyons une manière optimale d’investir son argent en 2021 en partant du postulat que l’on a sécurisé six mois de salaire sur un support liquide. Cela s’appelle l’allocation d’actifs, c’est-à-dire que chaque poste d’investissement va être intelligemment choisi en terme de risque, rendement et liquidité.

A présent, classons les quatre piliers d’investissement pour l’année 2021 :

Investir en soi

On oublie souvent ce pilier d’investissement qui est pourtant fondamental. Cela passe par l’acquisition de connaissances et par l’application de ces connaissances. L’accès à une certaine culture financière s’est démocratisé et peut même être entièrement « gratuit » via la consultation d’articles digitaux ou de vidéos sur les plateformes dédiées. Nous recommanderons ici l’investissement dans des livres et des formations. Ne jamais cesser d’apprendre fera de vous un investisseur autonome.

Immobilier

L’immobilier reste un très bon placement en 2021. Les taux des crédits immobiliers historiquement bas en font un argument de taille. Voici ci-dessous un graphique tiré de l’Observatoire Crédit Logement reprenant l’historique des taux d’intérêt sur 20 ans depuis Septembre 2012 :

les taux par groupes des Investir - Comment investir en 2021 ?

La possibilité de se faire financer l’intégralité du bien avec les frais de notaire et les éventuels travaux permet de ne pas mobiliser ses liquidités. Diverses stratégies permettent d’atteindre l’autofinancement voire de dégager un excédent de trésorerie. Mentionnons ici la location meublée de courte et de longue durée, ou encore la colocation. L’exploitation d’un bien détenu en société imposée à l’impôt sur les sociétés permettra également de limiter la pression fiscale et par conséquent de générer un excédent de trésorerie.

Marchés financiers

Les marchés financiers sont au plus haut historique. Les prix sont hauts, la valorisation est haute avec des sociétés sur-valorisées. Rappelons que les placements sur les marchés financiers sont risqués dans le sens où il est possible de perdre tout son capital, mais ce risque devient maîtrisé lorsque l’on est formé et qu’une bonne stratégie d’allocation est mise en place. Par ailleurs, rappelons qu’il y a 3 unités de temps dans l’investissement bousier, à savoir :

  • Le court terme
  • Le moyen terme
  • Le long terme

Plus l’on cible une stratégie d’investissement long termiste, moins on s’expose et plus la volatilité (= risque) sera faible, mais le rendement diminuera également.

Voir les meilleures plateformes pour investir en bourse.

Cryptomonnaies

Une crypto-monnaie est une monnaie numérique en usage sur Internet, indépendante des réseaux bancaires et liée à un système de cryptage. L’investissement dans les crypto-monnaies est celui qui présente le plus de potentiel de rendement mais également celui qui comporte le plus de volatilité. Il s’agit d’actifs particulièrement risqués. Nous recommandons que l’investissement dans ce type d’actifs n’excède pas 5 à 10 % de votre patrimoine financier si vous êtes débutants. Néanmoins, les crypto-monnaies représentent un très bon outil de diversification. Pour exemple, les deux principales crypto-monnaies en termes de capitalisation boursière que sont le Bitcoin et l’Ethereum, passant de respectivement de 8225 euros à 47 160 euros (480%) et de 174 euros à 3383 euros (1 863 %).

L’investissement dans les altcoins (crypto-monnaies autre que le Bitcoin) est également très rentable mais il conviendra de bien comprendre la logique qui sous tend chaque projet

Si vous souhaitez en savoir plus sur ces types d’investissements, n’hésitez pas à me contacter !

Fin de l'article
Votre bilan patrimonial

Réalisé gratuitement par nos experts

Maitrisez les bases de la fiscalité française en 45 pages
Share on facebook
Partager
Share on linkedin
Partager
Share on facebook
Partager
Share on linkedin
Partager
Adrien Rizzi
Adrien Rizzi

Titulaire d'un master en droit, Adrien s'est formé de manière autodidacte vers l'investissement immobilier et les placements financiers. Conseiller privé en gestion de patrimoine à l'heure actuelle, il saura rechercher la solution patrimoniale adaptée à votre profil et vos objectifs. Il dispose d'un réseau composé de banquiers, courtiers et experts comptables.

Autres articles
Adrien Rizzi
Adrien Rizzi

Titulaire d'un master en droit, Adrien s'est formé de manière autodidacte vers l'investissement immobilier et les placements financiers. Conseiller privé en gestion de patrimoine à l'heure actuelle, il saura rechercher la solution patrimoniale adaptée à votre profil et vos objectifs. Il dispose d'un réseau composé de banquiers, courtiers et experts comptables.

Autres articles
Résident Shumacker
Schumacker – Définition et signification d’un résident Schumacker

Les Etats membres de l’Union Européenne traitent différemment les non-résidents et les résidents de leurs pays, et ont le droit de réserver certains avantages fiscaux à leur résident MAIS ils sont obligés de traiter les non-résidents de la même manière que les résidents dans le cas où le non résident tire la quasi-totalité de ses revenus d’un Etat qui n’est pas l’Etat de sa résidence.

Lire l'article

Être rappelé(e) par un conseiller

* Champ obligatoire