fbpx

SPAC, un investissement de riches accessible à tous

SPAC, un investissement de riches accessible à tous
Sommaire de l'article

Le SPAC

On en a généralement entendu parler, que ce soit à la radio, lors d’une conversation ou bien en lisant l’actualité, il est difficile de passer à côté des SPACs. Grandement à la mode aux USA, plus de 300 opérations ont été réalisées au premier trimestre de 2021 pour un montant total de 100 milliards de dollars ! Ce placement se divise en deux catégories, le privé et le public. Le privé est très tendance auprès des personnes les plus fortunées car ils sont très difficiles d’accès et demandent un ticket d’entrée très élevé. Aujourd’hui nous allons nous concentrer sur les SPACs « publics » qui sont accessible à tous et s’avèrent être une source intéressante de diversification. Mais alors, qu’est-ce qu’un SPAC ? Comment participer et surtout, est-ce que ça vaut le coup ?
C’est ce que nous essaierons de voir au cours de cet article.

Tous les mercredis, recevez toute l’actualité et les meilleures opportunités d’investissement sur les marchés financiers et les cryptomonnaies

Contenu sponsorisé

Ses origines

Le Spac est né aux Etats-Unis dans les années 1990 mais n’a suscité qu’un réel intérêt dans les années 2000. Ce n’est qu’en 2007 qu’il est apparu en Europe et on le redécouvre depuis 2016 notamment en France avec le SPAC de Xavier Niel et Matthieu Pigasse.

Le marché du SPAC

La croissance est grandement portée par les Etats-Unis comme nous pouvons le voir ci-dessous :

Montant des investissements dans le cadre des opérations de fusion (milliards d’euros) :

SPAC, un investissement de riches accessible à tous

Mais est-ce un projet grandissant ? Et bien, énormément, regardons donc le prochain tableau qui représente la part des SPAC dans les introductions en Bourse, ce dernier a drastiquement augmenté !

SPAC, un investissement de riches accessible à tous

Il s’agit d’un investissement ayant le vent en poupe, que ce soit de la part des investisseurs ou bien des entrepreneurs.

Rentrons maintenant dans le vif du sujet,

Qu’est-ce qu’un SPAC ?

SPAC est l’acronyme de Special purpose acquisition company, que l’on pourrait traduire par quelque chose ressemblant à « Société d’acquisition à finalité spécifique ». Comme le nom le laisse sous-entendre, il s’agit d’une entreprise destinée spécifiquement à acquérir une société.

Le SPAC, un investissement original

Le principe est quelque peu surprenant, un SPAC est côté en bourse et contrairement à une IPO classique ou une entreprise lève de l’argent pour financer le coût de ses infrastructures, sa R&D… son développement en général. Il s’agit ici simplement d’une « coquille vide » / une enveloppe de cash servant à acheter une entreprise. Ces fonds sont donc accumulés jusqu‘à trouver la ou les bonnes entreprises.

C’est donc, comme vous pouvez le constater, un pari assez risqué : nous ne savons pas sur quoi nous investissons exactement (mais attention, ce n’est pas non plus un investissement à l’aveugle comme vous pourrez le constater).

Explication

Plusieurs hommes d’affaires dont l’expertise est censée permettre d’identifier de bonnes cibles d’acquisition, se réunissent dans l’optique de réaliser une ou plusieurs reprises dans un domaine ou secteur bien spécifique (aéronautique, pharmaceutique, métallurgie, SAAS…). Afin d’avoir les fonds nécessaires ils vont solliciter le public ou le privé. Il s’agit donc d’un excellent moyen pour les particuliers d’investir dans une entreprise non cotée – c’est ce qui est fait par les fonds Private Equity – et ce, pour un ticket d’entrée raisonnable, nous sommes loin des 100 / 150 000 € demandés initialement dans ce genre de deal !

De plus, pour les sociétés non cotées cibles, il s’agit avant tout d’un moyen de s’introduire en bourse moins coûteux, et surtout plus rapide que l’admission par IPO ou par cotation directe (nous sautons ici beaucoup d’étapes).

Mais alors est-ce intéressant d’investir dedans ?

Et bien l’avantage est que cet investissement en Private Equity est accessible au grand public comme nous l’avons vu, et c’est une chose rare. Et les rendements peuvent être très élevés.

SPAC, un investissement de riches accessible à tous

IBC = Initial Business Combination, il s’agit du moment où le SPAC répond à son objet : il identifie une société cible et initie la fusion avec celle-ci.

Comme nous pouvons le voir, les SPACs ont surperformé le S&P de 32% en 2021, mais il peut également le sous-performer, comme ce fut le cas entre 2016 et 2019 avec une sous performance de 25% !

Comment évaluer le risque ?

Pour évaluer le risque il suffit de bien analyser les personnes à la tête du projet.
En effet, nous investissons principalement sur des personnalités en raison de leurs succès passés en espérant qu’elles les reproduisent. Plus les personnes à la tête du projet sont qualifiées, le plus vous limiterez vos risques. Vous investissez donc davantage dans une personne que sur un projet et c’est pour cette raison qu’il est très important de s’assurer des performances passées des fondateurs et de leur expertise dans le secteur d’activité bien défini.

Également, il faudra se renseigner sur le domaine ciblé, est-ce un secteur d’activité en croissance (SAAS, AI…) ou bien est-ce très compétitif (vêtements, agroalimentaire…) ? Est-ce un marché innovant (hydrogène, énergies vertes) ou bien cyclique (pétrole…) ? Ce sont autant de sujets à aborder et à analyser.

Point important à souligner et qui semble normal, si l’entreprise ne trouve pas de compagnie à racheter dans les deux ans, votre investissement initial vous sera rendu. En sommes, c’est donc un investissement très intéressant si nous suivons depuis un moment les fondateurs.

Exemple de SPAC : Donald Trump et TRUTH Social

Un exemple récent de SPAC concerne celui de Donal TRUMP avec son nouveau réseau social, TRUTH Social et TMTG, son but est de faire un réseau social visant à « s’opposer à la tyrannie de Big Tech. », rappelons que cela fait suite à son bannissement de Twitter. Donald TRUMP rencontrant des difficultés à trouver des fonds privés se tourne dorénavant vers le public afin de financer son projet. Etant donné sa popularité et son influence, il est fort probable qu’il puisse trouver soutien auprès de son électorat.

En savoir plus :

Comment faire pour investir dans un SPAC ?

Si vous souhaitez ajouter des SPAC à votre portefeuille, il est possible de les acheter par le biais d’un compte titre ordinaire. DEGIRO et eToro sont deux exemples de plateformes en ligne qui proposent des SPAC aux investisseurs.

Si vous achetez une unité de SPAC, vous achetez en fait une action ordinaire et une partie d’un bon de souscription de SPAC. Ce bon de souscription vous donne la possibilité d’acheter ultérieurement une action supplémentaire. Donc, si vous choisissez cette voie pour investir, vous devrez décider du nombre d’unités d’un SPAC donné que vous voulez acheter, en fonction de leur cours et du montant que vous avez à investir.

L’investissement dans les SPAC ETF fonctionne à peu près comme l’investissement dans tout autre type d’ETF. Les éléments les plus importants à noter sont ce qui est inclus dans l’ETF et le montant que vous devrez payer pour le posséder. En ce qui concerne les titres sous-jacents, il faudra analyser quelle part du portefeuille d’un ETF SPAC est allouée à des sociétés qui ont déjà fait l’objet d’une fusion.

Que vous investissiez dans des parts de SPAC ou dans des ETF de SPAC, tenez compte de la durée pendant laquelle vous prévoyez de les détenir et de vos objectifs à cet égard. Les SPACs disposent d’un délai de deux ans pour annoncer une acquisition.

En espérant avoir pu rendre ce sujet moins flou,

Hugo

Tous les mercredis, recevez toute l’actualité et les meilleures opportunités d’investissement sur les marchés financiers et les cryptomonnaies

Contenu sponsorisé


Avertissements

Investir comporte un risque de perte. Pensez à diversifier votre portefeuille et n’investissez qu’une partie de votre épargne disponible sur des projets que vous comprenez. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et l’obtention du taux de rendement cible d’un projet ne présente pas une garantie de performance.

Le contenu disponible sur Le journal de l’investisseur est à titre informatif uniquement et ne constitue en aucun cas un conseil en investissement. Cela s’applique aux actifs ainsi qu’aux produits, services et autres investissements.

Fin de l'article
Partager sur facebook
Partager
Partager sur twitter
Partager
Partager sur telegram
Partager
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
Partager
Partager sur email
Partager
Partager sur reddit
Reddit
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Hugo Arzur
Hugo Arzur
Hugo a étudié la finance d'entreprise, il a cofondé "Vers un autre monde" et a une riche expérience de la vie associative. Il s'intéresse de près aux questions environnementales et milite en faveur de la finance d'impact via Le Journal de l'Investisseur. L'impact, les places de marché et la technologie sont ses sujets favoris.
Hugo Arzur
Hugo Arzur
Hugo a étudié la finance d'entreprise, il a cofondé "Vers un autre monde" et a une riche expérience de la vie associative. Il s'intéresse de près aux questions environnementales et milite en faveur de la finance d'impact via Le Journal de l'Investisseur. L'impact, les places de marché et la technologie sont ses sujets favoris.
Autres articles
XSL labs
XSL Labs : le projet français qui promet la protection de vos données

XSL Labs est un projet franco-belge qui tente de faire face au vol de données croissant des particuliers. Le but de ce projet est de permettre la protection de leurs données personnelles. Comment ? En décentralisant le stockage de ces données sur une blockchain afin de les rendre inutilisables pour celui qui essaie de les exploiter sans y être autorisé, notamment grâce aux applications mises en place par XSL Labs.

Lire l'article
MTO – Comment récupérer vos token MTO après la levée de fonds ?

Le 01 Avril 2021 débutait l’ICO (levée de fonds pour une crypto-monnaie) du Merchant Token, projet lancé par la société de paiement Hips. Nous avons déjà écrit un article sur le sujet qui vous permettra de comprendre en quoi consiste ce projet si vous ne le connaissez pas : Retrouvez-le ici S’il s’agit de la première ICO à laquelle vous participez, vous vous posez surement la question de savoir comment récupérer vos tokens à la fin de celle-ci (pour rappel, la fin de l’ICO est prévue pour le 30 Juin). Si c’est votre cas, rassurez-vous ! On vous explique tout

Lire l'article
Qu’est ce que le Dollar Cost Averaging ? (DCA)

Qu’est ce que le Dollar Cost Averaging (DCA), cette stratégie utilisée par les meilleurs investisseurs ? Le Dollar Cost Averaging consiste en une stratégie d’investissement dans laquelle un investisseur découpe le montant total d’une somme à investir sur un actif en différents achats périodiques afin de réduire l’impact de la volatilité sur l’achat global.

Lire l'article

Être rappelé(e) par un conseiller

* Champ obligatoire