fbpx

Est-ce que Alibaba est une action à acheter aujourd’hui ?

Est-ce que Alibaba reste une action à acheter aujourd'hui ?
Sommaire de l'article

Le marché Chinois fait partie des plus puissants actuellement. Si le FMI (Fond Monétaire International) prévoit une croissance de 8,4% pour la Chine en 2021, c’est que la deuxième économie du monde reste une zone très attractive pour les investisseurs en recherche de croissance. Bien que récemment confrontées à des polémiques, notamment dues à la guerre commerciale entre Chine et Etats-Unis, les entreprises chinoises ont connu une forte croissance ces dernières années. Nous faisons aujourd’hui le point sur l’une des plus importantes de ces entreprises : Alibaba. Le géant Chinois et concurrent d’Amazon.

WEO Chart APR 21 FRE Est-ce que Alibaba est une action à acheter aujourd'hui ?

Il y a quelques semaines, nous avons expliqué que l’action d’Alibaba était en chute libre et pourrait se diriger vers 120 dollars par action. Cependant, depuis, l’action a bien rebondi et se négocie maintenant aux alentours de 150 $. Qu’est-ce qui a changé ? Que devez-vous savoir sur cette entreprise pour qu’elle rebondisse après avoir atteint un plus bas de 2 ans ? Et va-t-elle continuer à grimper ou y a-t-il d’autres problèmes qui se cachent ? C’est ce que nous allons découvrir !

L’action Alibaba suit une forte tendance à la baisse depuis novembre, même si le leader chinois continue d’afficher une forte croissance de ses bénéfices et de ses ventes. Le renforcement de la surveillance réglementaire a pesé sur l’action Alibaba et d’autres actions chinoises au cours des derniers mois, mais l’action BABA a commencé à se redresser. Alibaba (BABA) est en train d’établir un argument en faveur d’un plancher, mais l’action Alibaba mérite-t-elle d’être achetée maintenant ?

Faisons un tour d’horizon de la situation actuelle de Alibaba.

Logo Alibaba Est-ce que Alibaba est une action à acheter aujourd'hui ?

Tous les mercredis, recevez toute l’actualité et les meilleures opportunités d’investissement sur les marchés financiers et les cryptomonnaies

Actualités autour d’Alibaba

La réglementation gouvernementale peut paralyser un secteur entier

Comme de nombreuses entreprises technologiques, Alibaba était déjà sous pression en raison de la volonté du gouvernement chinois de contrôler la manière dont les entreprises sont gérées sur sa plateforme. En outre, le réformateur économique chinois Liu He s’est attaché à éliminer les bulles immobilières qui pourraient déstabiliser l’économie chinoise. Cela a mis en danger un certain nombre d’activités d’Alibaba, car elles deviendraient inutiles si le gouvernement chinois décidait de limiter les prix des logements. En outre, Pékin fait pression sur l’entreprise pour qu’elle améliore ses procédures d’autocensure et empêche le piratage en ligne. Cela met en péril les services de publicité et de paiement d’Alibaba. Bien que ces deux aspects ne représentent que 10 % du revenu total, cela pourrait tout de même avoir un impact significatif sur la croissance à venir.

En fait, certains investisseurs s’inquiètent de plus en plus de la possibilité que les régulateurs puissent sévir davantage contre l’industrie technologique chinoise, ce qui affecterait probablement Alibaba plus que les autres, étant donné la part de marché qu’elle détient dans de nombreux domaines. Par conséquent, il ne serait pas surprenant de voir l’action chuter à nouveau prochainement, à moins que les préoccupations réglementaires ne soient pas prises en compte.

La concurrence s’intensifie et prend de l’ampleur

iQiyi (IQ), un service chinois de streaming vidéo à la demande, vient d’annoncer sa nouvelle plateforme de films et de séries télévisées en ligne. Celle-ci versera aux propriétaires de contenu 35% des revenus générés par leurs vidéos sur la plateforme d’iQiyi, ce qui est nettement plus que ce qu’ils obtiennent sur Youku Tudou (YOKU) d’Alibaba. Tencent Video (TCEHY) s’est également attaché à améliorer son contenu original pour attirer des abonnés. Cependant, elle est à la traîne par rapport à Tianyi, une société de distribution de vidéos en ligne qui a récemment fusionné avec Le Vision Pictures et Enlight Media. Enfin, Baidu (BIDU) envisage peut-être de s’imposer comme une alternative à Alibaba Taobao. Elle a déjà acheté le service de streaming vidéo en ligne PPStream, la plateforme de réservation d’hôtels en ligne Nuomi et le site d’évaluation de restaurants Dazhong Dianping, ce qui pourrait lui fournir les ressources nécessaires pour contester la domination d’Alibaba dans son secteur.

Alibaba fait face à une importante amende

Les régulateurs en Chine ont infligé récemment à Alibaba la plus grosse amende antitrust jamais imposée (2,75 milliards de dollars, soit 2,3 milliards d’euros). Alibaba a subit cette amende pour avoir violé les règles anti-monopole et abusé de sa position dominante sur le marché.

Le géant chinois du e-commerce Alibaba a immédiatement minimisé les conséquences de cette amende auprès de ses actionnaires. Alibaba est en fait depuis Décembre sous enquête des autorités pour “suspicion de pratiques monopolistiques”.

4% du chiffre d’affaires 2019

Au total, le montant de l’amende représente 4% du chiffre d’affaires de 2019 d’Alibaba, qui s’élevait à 455 milliards de yuans (58,5 milliards d’euros), selon l’agence de presse Chine nouvelle.

De son côté, le PDG Daniel Zhang a assuré que l’amende “n’aura pas de conséquences négatives” sur les affaires d’Alibaba. L’entreprise a promis de baisser ses coûts de fonctionnement pour les commerçants présents sur ses plateformes. Les mesures prises qu’Alibaba va devoir prendre pour se mettre en conformité avec les régulateurs “limiteront probablement la croissance” des revenus que l’entreprise va percevoir et peser sur son bénéfice, estime l’agence de notation américain Moody’s dans une note.

Alibaba a déclaré qu’elle investirait 15,5 milliards de dollars pour soutenir l’initiative de “prospérité commune” du président Xi Jinping, qui encourage les grandes entreprises basées en Chine à partager la richesse afin de réduire les inégalités dans la deuxième plus grande économie du monde. Selon les rapports publiés, les fonds seront utilisés pour soutenir les petites entreprises et les travailleurs indépendants, entre autres.

La plateforme de livraison de nourriture Ele.me et la chaîne d’épiceries Freshippo, toutes deux détenues par Alibaba, ont récemment rencontré les régulateurs gouvernementaux pour améliorer la sécurité et les droits du travail des livreurs.

Alibaba : Il est de plus en plus difficile de maintenir une position dominante dans le secteur de la vente au détail en ligne en Chine

Alibaba, qui a réalisé la majeure partie de son chiffre d’affaires en Chine l’année dernière, a vu la croissance du commerce de détail en ligne stagner après que son concurrent de longue date, JD.com (JD), a lancé une série de nouvelles initiatives visant à accroître son attrait pour les consommateurs. Par exemple, JD.com s’est associé à Walmart (WMT), tandis que les rivaux d’Alibaba font la promotion de leurs propres versions des systèmes de paiement sans espèces, qui ont entraîné une augmentation du nombre d’utilisateurs de téléphones portables. Il semble également que toutes les grandes entreprises de commerce électronique se disputent actuellement des parts de marché à tout prix. Par exemple, Alibaba a annoncé qu’elle prévoyait de réduire la commission qu’elle facture aux petits commerçants sur les services de Tmall et Taobao. Cette démarche pourrait augmenter les revenus de l’entreprise à court terme, mais elle entraînera potentiellement une diminution de la part de marché à long terme, ce qui pourrait conduire à une baisse de la rentabilité.

Alibaba : une croissance qui reste forte

Capture décran 2021 09 10 à 12.51.26 Est-ce que Alibaba est une action à acheter aujourd'hui ?

Plus récemment, le 3 août, Alibaba a annoncé une hausse de 22 % de son bénéfice trimestriel. Le chiffre d’affaires a augmenté de 46 % pour atteindre 31,9 milliards de dollars. Alibaba a déclaré avoir eu 1,18 milliard de clients actifs annuels au cours des 12 mois qui se sont terminés le 30 juin, soit 45 millions de plus qu’au trimestre précédent. Elle a déclaré 939 millions d’utilisateurs actifs mobiles, soit 14 millions de plus. La société a également augmenté son programme de rachat d’actions de 5 milliards de dollars pour le porter à 15 milliards de dollars.

Les revenus issus du cloud computing ont augmenté de 29 % pour atteindre 2,49 milliards de dollars.

Ces résultats font suite à une réaction négative aux résultats de mai. L’action Alibaba a chuté le 13 mai après que la société ait manqué les attentes en matière de bénéfices pour le quatrième trimestre, mais la croissance du chiffre d’affaires s’est accélérée pour le quatrième trimestre consécutif, atteignant 77 % à 28,6 milliards de dollars.

Avant cela, l’action BABA a grimpé de 9 % dans un volume important le 12 avril, après que les régulateurs chinois ont infligé à la société une amende de 2,8 milliards de dollars à la suite d’une enquête antimonopole. À l’époque, il semblait que l’action BABA était prête à sortir d’une tendance baissière, mais elle a été repoussée au niveau de sa moyenne mobile à 50 jours. Le cours a tenté de repasser au-dessus de la ligne des 50 jours fin avril, mais les vendeurs ont à nouveau fait chuter le titre.

Le rapport sur les résultats du troisième trimestre d’Alibaba, publié en février, a révélé un nouveau trimestre de forte croissance des résultats et du chiffre d’affaires.

Le bénéfice ajusté a augmenté de 30 % pour atteindre 3,38 dollars par action. La croissance du chiffre d’affaires s’est accélérée pour le troisième trimestre consécutif, avec un bond de 46 % à 33,9 milliards de dollars. Le chiffre d’affaires de l’activité de cloud computing de la société a augmenté de 50 % par rapport à l’année précédente pour atteindre 2,47 milliards de dollars.

Le lendemain de la publication de ses résultats, l’action d’Alibaba a bondi de 3,5 % le 3 février, après que la branche fintech de la société, Ant Group, a conclu un accord avec les régulateurs chinois pour se restructurer et devenir une holding financière. Ant Group exploite une série de produits financiers, dont le portefeuille numérique Alipay, largement utilisé en Chine.

Analyse fondamentale de Alibaba

Il est difficile de trouver une société ayant un historique de croissance plus impressionnant qu’Alibaba. Le taux de croissance annualisé des bénéfices de la société sur cinq ans est de 29 %.

Les attentes étaient élevées pour l’événement annuel d’Alibaba, la Journée des célibataires en novembre, le plus grand jour de shopping en Chine. La société n’a pas déçu, puisque les ventes ont presque doublé par rapport à l’année précédente pour atteindre 74 milliards de dollars.

L’entreprise a réussi à rester en mode croissance malgré un ralentissement de son activité principale de commerce électronique.

L’activité d’Alibaba en Chine ressemble beaucoup à celle d’Amazon aux États-Unis. L’activité de cloud computing d’Alibaba affiche une croissance solide, tout comme l’activité de services Web d’Amazon, en plein essor.

Action la mieux notée

La note composite d’Alibaba, qui est de 49 (sur une échelle de 1 à 99, 99 étant la meilleure), a souffert de l’atonie des cours ces derniers mois.

Mais pour une société à forte capitalisation, Alibaba continue d’afficher une croissance impressionnante.

Le rendement annuel des capitaux propres de 21 %, ce qui est excellent.

Pour son exercice fiscal 2022, Alibaba devrait gagner 9,53 dollars par action, soit une baisse de 4 % par rapport à 2021. Mais la croissance devrait s’accélérer en 2023, en hausse de 23% à 11,74 dollars.

Conclusion

Pour finir, nous avons remarqué qu’Alibaba fait partie de ces entreprises qui suscitent des polémiques. Malgré tout, Alibaba reste une entreprise très forte, capable de se diversifier, de faire face à la concurrence, de s’adapter à un marché en évolution et de continuer à voir son chiffre d’affaire croitre d’années en années.

C’est la raison pour laquelle j’estime qu’Alibaba vaut aujourd’hui la peine d’être achetée. En effet, si les fondamentaux de l’entreprise restent très solides, sa valeur a diminué de moitié (-51%) depuis son plus haut de quelques semaines. Pour moi, c’est un bon point d’entrée sur l’action. Attention, il ne faudra pas forcément s’attendre à ce que l’action aille directement dans le vert, car il y a toujours un risque de perte. Néanmoins, dans une optique d’investissement à long terme, j’estime qu’Alibaba est aujourd’hui un “buy” et qu’elle mérite d’être détenue en portefeuille.

Capture décran 2021 09 10 à 13.12.29 Est-ce que Alibaba est une action à acheter aujourd'hui ?

De plus, lorsque l’on regarde la valorisation faite par le site Simply Wall Street, on constate que la cotation actuelle de l’action est inférieure à la valeur estimée de l’entreprise, signal plutôt acheteur.

Tous les mercredis, recevez toute l’actualité et les meilleures opportunités d’investissement sur les marchés financiers et les cryptomonnaies


Avertissements

Investir comporte un risque de perte. Pensez à diversifier votre portefeuille et n’investissez qu’une partie de votre épargne disponible sur des projets que vous comprenez. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et l’obtention du taux de rendement cible d’un projet ne présente pas une garantie de performance.

Le contenu disponible sur Le journal de l’investisseur est à titre informatif uniquement et ne constitue en aucun cas un conseil en investissement. Cela s’applique aux actifs ainsi qu’aux produits, services et autres investissements.

Fin de l'article
Rejoignez la communauté

Ne manquez plus une bonne opportunité d’investir ou de se former

* Champ requis

Share on facebook
Partager
Share on twitter
Partager
Share on telegram
Partager
Partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Bastien Puccini
Bastien Puccini
Bastien Puccini est l'un des co-fondateur du Journal de l'Investisseur. Conseiller privé en gestion de patrimoine, il est spécialisé dans la gestion d'actifs financiers et la fiscalité immobilière. Ayant étudié la finance comportementale au sein du réseau University of California aux Etats-Unis, il y a intégré Honor Society. Il a depuis rejoint de nombreux réseaux professionnels et travaille en collaboration avec des experts-comptables, avocats, banquiers et assureurs.
Autres articles
Private Equity
Qu’est-ce que le Private Equity ?

Le Private Equity (ou capital-investissement) consiste à investir dans des sociétés non côtées. Les sociétés d’investissement récoltent l’argent d’entreprises, d’institutions ou de personnes physiques, le mettent en commun puis l’utilisent en achetant et vendant différentes entreprises tout en cherchant à générer une plus-value.

Lire l'article
Bourse
Bourse – Les meilleures plateformes pour investir en bourse

L’investissement sur les marchés financiers, si on le prend dans sa forme la plus basique, à savoir investir dans des actions et des obligations, est un concept sain pour l’économie et simple à comprendre. Alors, qu’est ce que l’investissement en bourse ? Et comment tirer sainement profit du rendement du marché des actions ?

Lire l'article
Rejoignez la communauté

Ne manquez plus une bonne opportunité d’investir ou de se former

* Champ requis

Bastien Puccini
Bastien Puccini
Bastien Puccini est l'un des co-fondateur du Journal de l'Investisseur. Conseiller privé en gestion de patrimoine, il est spécialisé dans la gestion d'actifs financiers et la fiscalité immobilière. Ayant étudié la finance comportementale au sein du réseau University of California aux Etats-Unis, il y a intégré Honor Society. Il a depuis rejoint de nombreux réseaux professionnels et travaille en collaboration avec des experts-comptables, avocats, banquiers et assureurs.
Autres articles

Être rappelé(e) par un conseiller

* Champ obligatoire