Frais de scolarité et Impôt – Comment bénéficier de la réduction d’impôts au titre des frais de scolarité d’un enfant ?

Frais de scolarité et Impôt – Comment bénéficier de la réduction d’impôts au titre des frais de scolarité d’un enfant ?

Frais de scolarité
Sommaire de l'article

Une réduction d’impôt sur le revenu peut s’appliquer, sous conditions, lorsque votre enfant à charge poursuit des études secondaires (au collège ou au lycée) ou supérieures.

Champ d’application de la réduction d’impôt

La réduction d’impôt concerne les seules personnes physiques qui sont fiscalement domiciliées en France. 

Les enfants dont les frais de scolarité entrent dans le champ d’application de la réduction d’impôt sont les enfants comptés à la charge du contribuable pour l’établissement de l’impôt sur le revenu. Ainsi, les enfants qui ne font plus partie du foyer fiscal du contribuable n’entrent pas dans le champ d’application de la réduction d’impôt, même s’ils poursuivent des études. 

Les enfants concernés sont ceux qui poursuivent des études secondaires ou supérieures dans un établissement public ou privé durant l’année scolaire en cours au 31 décembre de l’année d’imposition.

Les enfants ne doivent pas être liés par un contrat de travail et doivent être libres de tout engagement pendant et à la fin de leurs études. Ils ne doivent également faire l’objet d’aucune rémunération, les frais de scolarité étant couverts par une collectivité publique, par les parents et le cas échéant par des bourses. La réduction d’impôt n’est donc pas accordée pour des enfants en apprentissage, en congé formation ou en contrat d’étude avec leur employeur. Cependant, les enfants peuvent être boursiers et de percevoir des indemnités reçues au cours d’un stage obligatoire.

Détermination de la réduction d’impôt

La poursuite des études s’apprécie au 31 décembre de l’année d’imposition.

Exemple : Un enfant qui était en classe de troisième pendant l’année scolaire 2019/2020 et qui est en classe de seconde pendant l’année scolaire 2020/2021 ouvre droit, pour l’imposition des revenus de 2020, à la réduction d’impôt en tant qu’élève de lycée.

Le montant de la réduction dépend du niveau d’études de l’enfant.

La réduction d’impôt au titre des frais de scolarité est fixée à une somme forfaitaire. Celle-ci est de :

  • 61 € par enfant fréquentant un collège ;
  • 153 € par enfant fréquentant un lycée d’enseignement général et technologique ou un lycée professionnel ;
  • 183 € par enfant suivant une formation d’enseignement supérieur.

Attention : en cas de partage de la charge de l’enfant entre les deux parents, le montant de l’avantage est attribué pour moitié à chaque foyer fiscal. soit :

  • 30,50 € (61/2) par enfant fréquentant un collège
  • 76,5 € (153/2) par enfant fréquentant un lycée d’enseignement général et technologique ou un lycée professionnel
  • 91,5 € (183/2) par enfant suivant une formation d’enseignement supérieur.
Fin de l'article
Votre bilan patrimonial

Réalisé gratuitement par nos experts

Maitrisez les bases de la fiscalité française en 45 pages
Share on facebook
Partager
Share on linkedin
Partager
Share on facebook
Partager
Share on linkedin
Partager
Laura Eouagnignon
Laura Eouagnignon

Laura Eouagnignon est l'une des autrices du Journal de l'Investisseur. Juriste en droit des affaires, elle s'est spécialisée dans le droit fiscal au sein de l'université Paris II Panthéon - Assas.
Elle accompagne les entreprises et les particuliers dans l'optimisation de leur fiscalité.

Laura travaille en partenariat avec les conseillers du JDI sur l'aspect fiscal.

Prendre rendez-vous avec un conseiller du JDI

(30 minutes d’analyse personnalisée et de conseils sur votre situation)

Autres articles
SCI à l'IS - lejdi.fr
IS – Avantages et inconvénients de la SCI à l’IS

Lorsque vous souhaitez investir dans l’immobilier vous avez deux choix : acheter en nom propre ou acheter en société. Il existe différentes structures de société mais celle qui va retenir notre attention est la société civile immobilière. Cette dernière a une fiscalité transparente, cela signifie que l’impôt est payé directement par les associés au titre de leur impôt sur le revenu. Il est néanmoins possible d’opter pour l’impôt sur les sociétés. Les inconvénients et avantages de passer par cette structure sont l’objet de cet article.

Lire l'article
Laura-cofondatrice
Laura Eouagnignon

Laura Eouagnignon est l’une des autrices du Journal de l’Investisseur. Juriste en droit des affaires, elle s’est spécialisée dans le droit fiscal au sein de l’université Paris II Panthéon – Assas.
Elle accompagne les entreprises et les particuliers dans l’optimisation de leur fiscalité.

Laura travaille en partenariat avec les conseillers du JDI sur l’aspect fiscal.

Prendre rendez-vous avec un conseiller du JDI

(30 minutes d’analyse personnalisée et de conseils sur votre situation)

Autres articles
Private Equity
Qu’est-ce que le Private Equity ?

Le Private Equity (ou capital-investissement) consiste à investir dans des sociétés non côtées. Les sociétés d’investissement récoltent l’argent d’entreprises, d’institutions ou de personnes physiques, le mettent en commun puis l’utilisent en achetant et vendant différentes entreprises tout en cherchant à générer une plus-value.

Lire l'article
Résident Shumacker
Schumacker – Définition et signification d’un résident Schumacker

Les Etats membres de l’Union Européenne traitent différemment les non-résidents et les résidents de leurs pays, et ont le droit de réserver certains avantages fiscaux à leur résident MAIS ils sont obligés de traiter les non-résidents de la même manière que les résidents dans le cas où le non résident tire la quasi-totalité de ses revenus d’un Etat qui n’est pas l’Etat de sa résidence.

Lire l'article

Être rappelé(e) par un conseiller

* Champ obligatoire