fbpx

Krach financier : Faut-il s’attendre à un krach en 2021 ?

Krach financier : Faut-il s'attendre à un krach en 2021 ?
Sommaire de l'article

Pour tous ceux qui ont retenu leur souffle en observant les actions en 2021, le 19 juillet n’a certainement pas été leur jour. C’est à cette date que le marché boursier a subi sa plus forte baisse de l’année, le Dow Jones Industrial Average (DJIA) chutant de 2,1 %, le S&P 500 de 1,6 % et le Nasdaq de 1,1 %.

Cependant, à la fin de la semaine, le marché s’était redressé ! Alors comment se fait-il que les marchés soient aussi forts et paraissent à ce point inarrêtables ? Vont-ils continuer d’aller chercher les étoiles ou y aura-t-il prochainement une énorme correction ?

Examinons certains des principaux facteurs (en gardant la tête froide) pour mieux comprendre la direction que prend le marché.

Tous les mercredis, recevez toute l’actualité et les meilleures opportunités d’investissement sur les marchés financiers et les cryptomonnaies

Contenu sponsorisé

Qu’est-ce qu’un krach boursier ?

Un krach boursier est une chute soudaine et importante de la valeur des actions, qui pousse les investisseurs émotifs à vendre rapidement leurs actions. Lorsque la valeur des actions baisse, les investisseurs qui revendent à perte peuvent perdre une grosse partie de leur capital investi. Il est très dur de se positionner dans ce genre de situation car différents leviers psychologiques entrent en jeu :

  • Tout revendre avec ses pertes MAIS ne pas aggraver la situation (si vous êtes à -50% de pertes latentes par exemple).
  • Conserver ses positions et même les renforcer pendant la crise (racheter pour diminuer votre rpix de revient moyen). Cela implique de prendre le risque de voir son placement encore plus baisser, et potentiellement atteindre 0.

Il est alors primordial que vous ayez fait vos recherches sur les entreprises sur lesquelles vous avez investi et, si vous êtes investisseur sur le long terme, de conserver vos positions et de les renforcer si vous avez confiance en la force des entreprises dans lesquelles vous avez investi.

Pour se faire une idée générale de la valeur des actions, nous examinons les indices (c’est-à-dire ce qui permet de suivre l’évolution des actions) comme le Dow Jones Industrial Average (DJIA), le S&P 500 et le Nasdaq. Si vous regardez le graphique de l’un de ces indices, vous comprendrez pourquoi nous utilisons le terme « krach » pour qualifier une baisse soudaine de la valeur des actifs financiers. C’est comme regarder un avion piquer du nez.

Précédents krachs boursiers : Exemples de l’histoire

Tout au long de l’histoire, le marché a connu des hauts et des bas extrêmes. Lorsque nous regardons en arrière, nous nous rappelons que, oui, un krach boursier est une chose très difficile à vivre, mais c’est quelque chose que nous pouvons surmonter et que nous surmonterons.

  • La Grande Dépression, 1929 : En l’espace de quelques jours, le DJIA a chuté de près de 25 %. Il a fallu un peu plus d’une décennie pour que l’économie retrouve les niveaux d’avant la dépression. Il a fallu un peu plus d’une décennie pour que l’économie retrouve son niveau d’avant la dépression. C’est l’industrie de la Seconde Guerre mondiale qui a aidé à remettre les choses en marche.

  • Le krach boursier de 1987 : le marché a perdu 22,6 % de sa valeur en un jour, connu sous le nom de « lundi noir ». Mais en deux ans, il a récupéré tout ce qu’il avait perdu.

  • 11 septembre 2001 : Les attaques terroristes aux Etats-Unis ont provoqué un coup dur sur le marché, mais il s’est corrigé très rapidement. Un mois plus tard, le marché boursier avait retrouvé son niveau du 10 septembre et a continué à progresser jusqu’à la fin de l’année 2001.

  • La Grande Récession, 2008 : Le DJIA a perdu plus de 50 % de sa valeur en très peu de temps. Mais après quelques années, le marché était plus fort que jamais – nous étions essentiellement dans un marché haussier (une période de forte croissance économique) de 2009 jusqu’à juste avant le krach lié à la pandémie de covid-19.

  • Le krach du covid-19, 2020 : En mars 2020, la pandémie de COVID-19 a déclenché le krach mondial le plus rapide de l’histoire financière. Pourtant, le marché boursier a regagné du terrain assez rapidement et l’année s’est terminée par des records.

Alors, gardez la tête haute. Il y a de fortes chances que vous ayez déjà vécu deux krachs et récessions majeurs. Cela fait partie du rythme de la vie !

Quelles sont les causes d’un krach boursier ?

Un krach boursier est causé par deux choses : une chute spectaculaire du prix des actions et la panique. Voici comment cela fonctionne : les actions sont de petites parts d’une société, et les investisseurs qui les achètent réalisent un bénéfice lorsque la valeur de leur action augmente. La valeur et le prix de ces actions dépendent de la façon dont les investisseurs pensent que l’entreprise va se développer. Ainsi, s’ils pensent que l’entreprise dans laquelle ils ont investi va connaître des temps difficiles, ils vendent leurs actions pour tenter d’en sortir avant que leur valeur ne chute.

En réalité, la panique joue un rôle tout aussi important dans un krach boursier que les problèmes économiques qui en sont à l’origine.

Prenons un exemple tiré de la pandémie de covid-19 qui montre à quel point la panique est puissante. Lorsque la nouvelle du virus s’est répandue, les épiceries et les magasins de proximité du monde entier ont épuisé leur stock de papier toilette en quelques jours. Y a-t-il eu une pénurie de papier toilette ? Eh bien, oui et non. Il n’y avait pas de pénurie avant que les gens ne commencent à paniquer. Mais lorsque les gens ont perdu la tête et ont commencé à faire des réserves de papier toilette, leurs actions ont créé une pénurie !

Le même type de panique peut déclencher un krach boursier. Lorsque les investisseurs voient d’autres investisseurs vendre leurs actions, ils deviennent très nerveux. Ensuite, la valeur des actions commence à chuter, et d’autres investisseurs vendent leurs actions. La prochaine chose que vous savez, c’est que tout le monde se débarrasse de ses actions, et le marché est en plein krach.

Notre point de vue est le suivant : La valeur du marché boursier est basée à 100% sur la perception et la prédiction de l’avenir. Pas étonnant que l’on ait l’impression de faire des montagnes russes !

Comment la crise du covid-19 a-t-elle affecté le marché boursier ?

Imaginons que nous disposions d’une machine à remonter le temps pour nous ramener en mars 2020, lorsque le coronavirus a été officiellement déclaré pandémie (ne vous inquiétez pas, nous ne resterons pas longtemps). Alors que les gens regardaient en boucle Tiger King ou se pressaient dans les supermarchés pour acheter du papier toilette, l’économie mondiale était en plein chaos. Les chaînes d’approvisionnement se sont arrêtées. Des industries entières ont fermé leurs portes du jour au lendemain. Et le marché boursier s’est effondré, et de loin.

Au début de la pandémie, le marché boursier nous a tous fait faire un tour. Les marchés mondiaux ont connu une chute vertigineuse, déclenchant un marché baissier de courte durée et une récession économique dans les mois qui ont suivi.

Mais après le plongeon initial en mars, le marché a commencé à se redresser lentement. Et au moment du réveillon du 31 décembre 2020, la plupart des marchés boursier avait regagné tout le terrain perdu, et même plus ! Vous avez compris ? Tous les principaux indices ont progressé en 2020 (en tout cas du côté des Etats-Unis) :

Le S&P 500 a gagné 15,6 %.
Le Nasdaq a gagné 43,8 %.
Le Dow Jones a gagné 6,5 %.

Nous avons encore du chemin à parcourir en 2021, mais en regardant en arrière, nous pouvons constater que même la grande et effrayante crise du coronavirus ne nous a pas assommés pour longtemps. En fait, les économistes affirment aujourd’hui que la récession provoquée par l’épidémie de coronavirus a été la plus courte jamais enregistrée, puisqu’elle n’a duré que deux mois.

Il suffit de constater le cours du Nasdaq 100 (valeurs technologies américaines) pour constater avec quelle rapidité la crise a été absorbée par cet indice (oui oui, l’indice a fait plus de 100% depuis le plus bas de la crise).

Krach financier : Faut-il s'attendre à un krach en 2021 ?
Indice Nasdaq 100. Source : Tradingview

Tous les mercredis, recevez toute l’actualité et les meilleures opportunités d’investissement sur les marchés financiers et les cryptomonnaies

Contenu sponsorisé

Va-t-il y avoir un krach sur les marchés financiers en 2021 ?

Disons-le tout net : Même si les actions ont chuté en juillet – pour un jour – cela ne signifie pas que le « gros morceau » est en route. Mettons les choses au clair : personne ne peut prédire parfaitement si le marché boursier va s’effondrer ou non pendant le reste de l’année 2021. Il suffit de se souvenir de tout ce qui s’est passé l’année dernière : ça ne s’invente pas !

Alors, la bourse va-t-elle s’effondrer en 2021 ? Tout ce que nous pouvons faire, c’est examiner les éléments qui influenceront le marché et vos investissements pendant le reste de l’année. La bonne nouvelle est que les principaux analystes financiers ont prédit une croissance régulière du marché haussier en 2021. Mais examinons les détails et la situation actuelle.

Raisons de se sentir prudent à propos du marché boursier en 2021 :

  • COVID-19 : Le coronavirus n’est pas près de disparaître et de nouvelles souches, comme le variant Delta, font augmenter le nombre de cas.
  • Chômage : Bien que de nombreux emplois aient été retrouvés, le taux de chômage reste encore élevé dans de nombreux pays.
  • Inflation : Les chèques de relance ont un coût. Avec l’augmentation des dépenses publiques, nous avons assisté à une augmentation de l’inflation, ce qui a conduit les investisseurs à se retirer et à être prudents.

Raisons de se sentir optimiste à propos du marché boursier en 2021 :

  • Les vaccinations : Lorsque davantage de personnes se sont fait vacciner contre le covid-19, le marché boursier a réagi de manière positive. Nous avons déjà vu plus d’optimisme, de mouvement et de dépenses. Il y a beaucoup d’énergie refoulée dans notre pays, et les gens sont prêts à sortir et à se déplacer !
  • Réouverture d’anciennes industries : Alors que le monde continue de se rouvrir, nous verrons certaines entreprises regagner de la valeur (pensez au pétrole, aux voyages et au divertissement).
  • Nouvelles industries en croissance : Certaines industries – technologie, commerce électronique et biotechnologie – ont gagné beaucoup de terrain pendant la pandémie et continueront à se développer et à donner aux investisseurs des raisons d’être confiants.
  • Taux d’intérêt bas : Les Banques Centrales ont promis de maintenir des taux d’intérêt proches de zéro jusqu’en 2023 au moins, ce qui encouragera les dépenses.

Nous pouvons faire des calculs et des prédictions toute la journée, mais au bout du compte, nous n’avons aucune idée de ce qui va se passer pour le reste de l’année 2021 – personne ne le sait.

Soyons donc des personnes préparées à tout ce que l’avenir nous réserve.

Que faire en cas de krach boursier ?

Si le marché s’effondre à nouveau en 2021, rappelez-vous que vous avez vécu un autre effondrement l’année dernière. Au milieu du chaos, vous devez vous concentrer sur ce que vous pouvez contrôler : votre attitude, vos perspectives et vos actions.

Bien sûr, un krach est effrayant. Oui, vous devrez faire des changements. Mais avec le bon plan pour aller de l’avant, on peut et on va continuer à progresser. Voici cinq façons de réagir à un krach boursier :

  • Refusez de paniquer.
    Comme nous l’avons dit plus haut, la panique peut rendre le krach tout aussi grave que les problèmes économiques auxquels nous sommes confrontés. Ne vous y laissez pas prendre. Traiter avec l’inconnu crée de l’incertitude, et l’incertitude non maîtrisée peut devenir de la peur. Choisissez de rester clair et positif dans vos pensées.
  • Réduisez tout.
    Vous ne pouvez pas contrôler la façon dont le Congrès établit son budget, mais vous pouvez contrôler la façon dont vous établissez votre budget ! Si l’économie s’effondre, cela signifie qu’il est temps de supprimer toutes les dépenses inutiles de quelque nature que ce soit. Annulez votre abonnement à la salle de sport et ne pensez même pas à faire du shopping en ligne ! Planifiez vos repas pour économiser de l’argent. Utilisez les aliments que vous avez dans votre garde-manger et votre congélateur avant d’aller en acheter d’autres.

Concentrez-vous sur le financement des Quatre Murs avant toute autre chose :

  • Nourriture
  • Services publics
  • Logement
  • Transport
  • Suivez le plan qui a fait ses preuves.
    Qu’il pleuve ou qu’il vente, les Baby Steps ne changent pas. Il s’agit d’un plan éprouvé pour gérer votre argent, et il fonctionne ! Vous devez comprendre sur quelle étape vous vous trouvez, puis suivre le plan.

Si vous avez perdu vos revenus : essayez d’accumuler le plus d’argent possible. Vous pouvez arrêter de rembourser vos dettes dès maintenant. Même si cela est pénible, ne vous inquiétez pas, ce n’est pas pour toujours. Lorsque la période difficile sera passée – et elle le sera – vous pourrez recommencer à payer vos dettes.

Si vos revenus sont stables : Continuez à suivre les Baby Steps comme avant, et ne mettez pas en pause votre dette en boule de neige. Restez sur le plan !

  • Si vous investissez, restez investi.
    Si vous en êtes à la quatrième étape, continuez à investir 15 % de vos revenus (à moins que vous ne deviez faire une pause pendant un certain temps parce que vous avez perdu vos revenus). Beaucoup de gens sont tentés d’encaisser leurs fonds 401(k) ou leurs fonds communs de placement lorsque le marché pique du nez avant de « perdre encore plus d’argent ». Mais si vous vous retirez maintenant, vous vous garantissez une perte. Restez en contact avec le marché et attendez qu’il se calme pour donner à vos investissements le temps de croître et de se rétablir. N’essayez pas d’anticiper le marché. Concentrez-vous sur le temps passé sur le marché.
  • Rencontrez un professionnel de l’investissement.
    Lorsque le marché subit de fortes variations, prenez rendez-vous avec votre spécialiste des placements. Vous avez besoin de conseils spécifiques pour votre situation – votre âge, vos fonds, les types de comptes de retraite que vous possédez, et le Baby Step dans lequel vous vous trouvez. Demandez à votre professionnel si vous devez faire des changements à cause de l’accident. N’ayez pas peur de partager ce qui vous préoccupe. Si vous êtes marié, assurez-vous que votre conjoint soit présent lors de l’appel ! Élaborez un plan pour aller de l’avant ensemble.

Restez calme pendant un effondrement du marché boursier

Vous devez choisir d’être patient et de penser à long terme. Peu importe ce que le reste de l’année 2021 vous réserve, rappelez-vous les choses que vous savez être vraies. Vous vous souciez de votre famille, de vos rêves et de votre avenir, alors prenez vos décisions d’investissement en gardant ces éléments à l’esprit. Vous y parviendrez bien mieux si vous restez positif et si vous vous concentrez sur les facteurs que vous pouvez contrôler. Alors tenez-vous bien, prenez les choses au jour le jour, et nous traverserons tous ensemble le reste de l’année.

Tous les mercredis, recevez toute l’actualité et les meilleures opportunités d’investissement sur les marchés financiers et les cryptomonnaies

Contenu sponsorisé


Avertissements

Investir comporte un risque de perte. Pensez à diversifier votre portefeuille et n’investissez qu’une partie de votre épargne disponible sur des projets que vous comprenez. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et l’obtention du taux de rendement cible d’un projet ne présente pas une garantie de performance.

Le contenu disponible sur Le journal de l’investisseur est à titre informatif uniquement et ne constitue en aucun cas un conseil en investissement. Cela s’applique aux actifs ainsi qu’aux produits, services et autres investissements.

Fin de l'article
Partager sur facebook
Partager
Partager sur twitter
Partager
Partager sur telegram
Partager
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
Partager
Partager sur email
Partager
Partager sur reddit
Reddit
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Bastien Puccini
Bastien Puccini
Bastien Puccini est l'un des co-fondateur du Journal de l'Investisseur. Conseiller privé en gestion de patrimoine, il est spécialisé dans la gestion d'actifs financiers et la fiscalité immobilière. Ayant étudié la finance comportementale au sein du réseau University of California aux Etats-Unis, il y a intégré Honor Society. Il a depuis rejoint de nombreux réseaux professionnels et travaille en collaboration avec des experts-comptables, avocats, banquiers et assureurs.
Bastien Puccini
Bastien Puccini
Bastien Puccini est l'un des co-fondateur du Journal de l'Investisseur. Conseiller privé en gestion de patrimoine, il est spécialisé dans la gestion d'actifs financiers et la fiscalité immobilière. Ayant étudié la finance comportementale au sein du réseau University of California aux Etats-Unis, il y a intégré Honor Society. Il a depuis rejoint de nombreux réseaux professionnels et travaille en collaboration avec des experts-comptables, avocats, banquiers et assureurs.
Autres articles

Être rappelé(e) par un conseiller

* Champ obligatoire