fbpx

Ukraine : les conséquences du conflit sur le marché des crypto-monnaies 

Ukraine : conflit et cryptos
Sommaire de l'article

Les tensions entre l’Ukraine et la Russie se sont intensifiées. Après les menaces nucléaires faites par le président russe, le pays européen est aujourd’hui coupé économiquement du reste du monde en guise de sanction. Cependant, les sanctions contre la Russie ont inévitablement impacté les marchés financiers dans le monde. Comment les crypto-monnaies se comportent-elles face à ce conflit ?

Les actifs bancaires affectés par le conflit ukrainien 

Actuellement, plusieurs pays européens ont accepté de geler les avoirs de toutes les banques russes sur leur territoire. À Londres, par exemple, l’accès aux marchés financiers russes est bloqué. En outre, les banques russes ne peuvent plus commercialiser le Livre sterling. Les avoirs douteux comme les propriétés des oligarques russes subissent aussi des menaces. 

Alors que les actifs bancaires sont affectés par le conflit ukrainien, les monnaies dites « numériques » ont pris le relais. Seulement quelques jours après les bombardements en Ukraine, le nombre d’investisseurs en crypto-monnaies a explosé. Beaucoup de personnes ont préféré échanger leurs avoirs financiers en valeur cryptoactifs. 

Les sanctions contre la Russie 

Plusieurs pays de l’Union Européenne ont annoncé soutenir l’Ukraine et contribuer aux sanctions économiques à l’encontre la Russie :

  • Aux États-Unis, plusieurs banques russes sont sanctionnées et plus de la moitié des importations technologiques ont été suspendues.
  • Le Royaume-Uni a sanctionné 5 établissements financiers russes. Il limite ainsi les sommes que les Russes peuvent avoir dans leurs comptes bancaires en Grande-Bretagne. La compagnie aérienne Aeroflot n’est même plus autorisée à desservir le sol anglais.
  • Le Japon a pris des mesures sur certaines exportations liées à l’armée et à l’usage général vers les organisations russes
  • En Australie, 4 institutions financières ont été sanctionnées.

D’autres pays comme le Canada ont également décidé de prendre des décisions par rapport au sort de Moscou. Quant à la Suisse, aucune mesure financière n’a été prise, mais le président a déclaré que son pays ne serait pas une basse de contournement par la Russie.

Demande de gel des comptes crypto-monnaies russes

Dans le but d’affaiblir son Économie, les réserves de la Banque centrale russe ont été gelées. Ce qui a pour but d’empêcher tout rapatriement de liquidités et transactions vers la Russie. Pour que les mesures prises ne puissent être contournées, l’Ukraine a demandé de geler les fonds crypto des utilisateurs russes. 

Les célèbres plateformes d’échange crypto-monnaies, comme Binance, Coinbase et Kraken, ont refusé la demande. De nombreux responsables ont alors expliqué le fondement de la crypto-monnaie : la liberté et l’indépendance financière. Les principes fondamentaux des cryptos visent à ce que chacun puisse gérer son argent numérique comme il le souhaite. 

Ni banque ni organisme financier ne peuvent contrôler les fonds crypto-monnaies, car les actifs sont décentralisés. Accepter la demande de l’Ukraine serait donc violer les valeurs fondamentales des crypto-monnaies. 

Les enjeux du conflit ukrainien sur la valeur du Bitcoin 

Comme la Russie est coupée des échanges internationaux en dollars, euros et livre sterling, d’autres devises prennent de la place. Les transactions crypto-monnaies, quant à elles, sont plus que jamais à l’ordre du jour. La preuve, à l’échelle internationale, les échanges en Bitcoin prennent de l’ampleur. 

La flambée de la valeur du BTC 

Dans les heures qui ont suivi les explosions en Ukraine, la valeur du Bitcoin a brusquement chuté. Le Bitcoin était même passé sous la barre des 35 000 dollars pendant quelques jours. Mais le cours a incroyablement monté jusqu’à 43 000 dollars. Fait étonnant, le trading en Bitcoin a explosé en Russie et en Ukraine.

Les devises nationales russes connaissent actuellement une dépréciation à cause des sanctions économiques auxquelles le pays fait face. Par conséquent, de nombreux oligarques se sont rués vers la crypto-monnaie. Cet engouement est dans le but de protéger leur patrimoine financier d’éventuels risques des placements bancaires. D’ailleurs, début mars 2022, 40 millions d’adresses Bitcoin à solde non nul ont été enregistrées. Un nouveau record !

Hausse des altcoins 

Le conflit ukrainien a non seulement fait gonfler la valeur du Bitcoin, mais il a également influé sur les altcoins. Les principaux altcoins ont atteint ces derniers jours des pics massifs. 

L’ETH a connu une importante hausse en atteignant la ligne de 2 700 euros. De son côté, le Polkadot a eu une flambée de 35 %. Sa valeur a grimpé de 12 à 17 euros, après l’explosion de l’Ukraine. Quant au Cardano, il a atteint le sommet local de 0,9 euro.

Perspectives du marché crypto pendant et après le conflit ukrainien 

En Russie, la Banque centrale était toujours opposée aux crypto-monnaies faute de contrôle de sécurité. De manière inattendue, le président Poutine a tout de même annoncé la réglementation des plateformes d’échanges crypto et Bitcoin. 

La question qui se pose : « Est-ce que les crypto-monnaies pourraient vraiment aider les Russes à contourner les sanctions ? » Ce qui est sûr, c’est que les cryptoactifs sont neutres. Donc, aucune banque centrale, aucun État ne peut les contrôler. 

Les liquidités pourraient bientôt manquer, et certaines cartes pourraient même être bloquées. Cependant, grâce aux cryptomonnaies, certaines transactions pourraient être maintenues. De plus, les fonds menacés par les sanctions bancaires peuvent être facilement convertis en crypto. Par conséquent, les utilisateurs peuvent librement envoyer de l’argent à qui ils veulent depuis un ordinateur ou un smartphone. 

Quant au gouvernement Ukrainien, il a fait voter une loi réglementant toutes les crypto-monnaies. Les Ukrainiens sont libres d’échanger, mais sous certaines conditions. Depuis les premiers bombardements, l’Ukraine a déjà reçu des dons de plus de 70 millions de dollars en cryptos. Dans ce sens, les crypto-monnaies permettent au pays de se munir d’armes afin de faire face à ses ennemis. 

La place des crypto-monnaies dans les deux camps de la guerre russo-ukrainienne donne un autre visage à la guerre. D’un côté pour échapper aux sanctions bancaires, d’un autre pour pouvoir acheter des armes et des munitions. 

Une valeur refuge face à la crise 

La flambée du Bitcoin face à l’invasion de l’Ukraine a conduit à un rebondissement sur les tendances financières. En effet, la crise a réveillé le monde sur la perception des monnaies numériques comme le Bitcoin. 

Le gel de la Russie montre à quel point les puissances mondiales ont le pouvoir de contrôler les banques de n’importe quel pays. C’est là qu’intervient le rôle inestimable des crypto-monnaies. Les plateformes de crypto sont une alternative pour empêcher les puissances mondiales de s’immiscer dans le compte des citoyens. 

Pour soutenir leurs économies, les banques centrales doivent imprimer de la monnaie. Cette manœuvre peut cependant conduire à une baisse de valeur de la devise. Or, ce déficit n’influe pas sur la valeur des crypto-monnaies. Ce que démontre bien la situation actuelle. Même si le RUB et l’UAH s’effondrent, la réserve Bitcoin reste intacte.

Conclusion 

Les sanctions que subissent les banques russes prouvent à quel point les institutions financières sont exposées à de grands risques. La ruée d’achat vers les plateformes Bitcoin a bien démontré que les crypto-monnaies représentent un investissement d’avenir. Si bien que les cryptos sont aujourd’hui perçues comme une valeur refuge alternative. Les faits illustrés par cette guerre entre l’Ukraine et la Russie poussent vers un nouvel ordre économique en faveur des monnaies décentralisées.

Fin de l'article
Partager
Partager
Partager
LinkedIn
Partager
Partager
Reddit
Partager
Louise Mulliez
Louise Mulliez
Journaliste économique pour Le journal de l'investisseur.
Louise Mulliez
Louise Mulliez
Journaliste économique pour Le journal de l'investisseur.
Autres articles
Certification Qualiopi : C'est quoi ?
Qualiopi : La certification Qualiopi comme gage de qualité de vos formations

A l’heure ou les formations en ligne sont de plus en plus nombreuses, il est devenu impératif d’avoir des organismes qui permettent d’attester de la qualité des formations. Cela permet d’éviter au maximum les vendeurs de rêve et de favoriser la création de programmes de qualité. La certification Qualiopi, datant de 2018 est la certification phare et se base sur de nombreux critères pour attester de sérieux ou non d’organismes de formation. Découvrez l’ensemble des critères de notation pris en compte par Qualiopi et les opportunités de financement pour vos formations.

Lire l'article
Qu'est-ce que les NFT ? - lejdi.fr - Le journal de l'investisseur
Qu’est-ce qu’un NFT (Non Fungible Token) ?

NFT, qui signifie Non Fungible Token, est une technologie basée sur la blockchain qui empêche les utilisateurs de créer plus d’une copie d’un contenu. Cette caractéristique de la blockchain garantit qu’il ne peut y avoir qu’une seule copie d’un contenu numérique. La blockchain permet au propriétaire de signer numériquement le contenu à l’aide d’un algorithme de cryptographie et de stocker la copie signée numériquement sur une blockchain publique.

Lire l'article
Couverture de Livre de Finances Personnelles

Patrimoine

Le secret d'une retraite à 500'000€

Guide offert 🎁

Guide Débutant
Ouvrir un wallet

Fichier .pdf à télécharger gratuitement

* Champ requis

360

L'investissement

La newsletter

Opportunités, analyses, guides, tout le contenu pour booster et maitriser vos finances personnelles

* champ requis

Guide Débutant
Ouvrir un wallet Tezos

Fichier .pdf à télécharger gratuitement

* Champ requis