fbpx

Open Banking : Définition

Définition : Open Banking
Sommaire de l'article

Qu’est-ce que l’Open Banking ?

L’Open Banking est également connu sous le nom de Open Bank Data (pouvant être traduit par « données bancaires libres d’accès »). L’Open Banking est une pratique bancaire qui permet aux fournisseurs de services financiers tiers d’accéder librement aux données bancaires des consommateurs, aux transactions et autres données financières des banques et des institutions financières non bancaires, grâce à l’utilisation d’interfaces de programmation d’applications (API). L’open banking permettra la mise en réseau des comptes et des données entre les institutions pour une utilisation par les consommateurs, les institutions financières et les fournisseurs de services tiers. L’open banking est en train de devenir une source majeure d’innovation qui est sur le point de remodeler le secteur bancaire.

En bref

  • L’Open Banking est un système qui permet l’accès et le contrôle des comptes bancaires et financiers des consommateurs par le biais d’applications tierces.
  • L’Open Banking a le potentiel de remodeler le paysage concurrentiel et l’expérience du consommateur dans le secteur bancaire.
  • L’Open Banking présente à la fois des avantages notables mais aussi d’importants risques pour les consommateurs, dans la mesure où leurs données sont plus largement partagées.

Comprendre l’Open Banking

Dans le cadre de l’Open Banking, les banques autorisent l’accès et le contrôle des données personnelles et financières des clients à des prestataires de services tiers, qui sont généralement des start-ups technologiques et des fournisseurs de services financiers en ligne. Les clients doivent normalement donner leur accord pour que la banque autorise cet accès, par exemple en cochant une case sur un écran de conditions de service dans une application en ligne. Les API des fournisseurs tiers peuvent alors utiliser les données partagées du client (et les données sur les contreparties financières du client). Les utilisations peuvent inclure la comparaison des comptes et de l’historique des transactions du client avec une gamme d’options de services financiers, l’agrégation des données des institutions financières participantes et des clients pour créer des profils de marketing, ou l’exécution de nouvelles transactions et de modifications de compte au nom du client

La promesse de l’Open Banking

L’Open Banking est un moteur de l’innovation dans le secteur bancaire. En s’appuyant sur les réseaux plutôt que sur la centralisation, l’open banking peut aider les clients des services financiers à partager en toute sécurité leurs données financières avec d’autres institutions financières. L’API peut également examiner les données de transaction des consommateurs afin d’identifier les meilleurs produits et services financiers pour eux, comme un nouveau compte d’épargne qui rapporterait un taux d’intérêt plus élevé que le compte d’épargne actuel ou une carte de crédit différente avec un taux d’intérêt plus bas.

Grâce à l’utilisation de comptes en réseau, l’open banking pourrait aider les prêteurs à se faire une idée plus précise de la situation financière et du niveau de risque d’un consommateur afin de lui proposer des conditions de prêt plus avantageuses. Elle pourrait également aider les consommateurs à se faire une idée plus précise de leurs propres finances avant de s’endetter. Une application bancaire ouverte destinée aux clients souhaitant acheter une maison pourrait calculer automatiquement ce que les clients peuvent se permettre sur la base de toutes les informations contenues dans leurs comptes, ce qui permettrait peut-être d’obtenir une image plus fiable que celle fournie actuellement par les directives relatives aux prêts hypothécaires. Une autre application pourrait aider les clients malvoyants à mieux comprendre leurs finances grâce à des commandes vocales. L’open banking peut également permettre aux petites entreprises de gagner du temps grâce à la comptabilité en ligne et aux sociétés de détection des fraudes de mieux surveiller les comptes des clients et d’identifier les problèmes plus rapidement.

L’open banking obligera les grandes banques établies à être plus compétitives par rapport aux banques plus petites et plus récentes, ce qui se traduira idéalement par une baisse des coûts, une meilleure technologie et un meilleur service à la clientèle. Les banques établies devront adopter de nouvelles méthodes de travail pour lesquelles elles ne sont pas actuellement préparées et dépenser de l’argent pour adopter de nouvelles technologies. Toutefois, les banques peuvent tirer parti de cette nouvelle technologie pour renforcer les relations avec les clients et les fidéliser en aidant davantage les clients à gérer leurs finances au lieu de simplement faciliter les transactions.

Certains services proposent déjà de regrouper l’accès à ses comptes dans différentes banques depuis un même espace client, tel que Boursorama Banque ou Finary. Pour ce faire, ces services demandent aux utilisateurs de communiquer leur nom d’utilisateur et leur mot de passe pour chaque compte, puis ils extraient les données des écrans de ces comptes. Cette pratique présente des risques pour la sécurité et les résultats de l’extraction d’écran ne sont pas toujours très précis, ce qui rend parfois difficile l’identification des transactions par les utilisateurs. En outre, les utilisateurs peuvent constater que tous leurs comptes financiers ne sont pas compatibles avec les services d’agrégation de comptes, ce qui les empêche d’obtenir une image réelle ou complète de leurs finances. Les API sont considérées comme une option plus sûre car elles permettent aux applications de partager directement des données sans avoir à communiquer les informations d’identification du compte.

Risques de l’Open Banking

L’open banking peut offrir des avantages sous la forme d’un accès pratique aux données et services financiers pour les consommateurs et d’une rationalisation de certains coûts pour les institutions financières. Cependant, elle peut également présenter des risques importants pour la confidentialité des données financières et la sécurité des finances des consommateurs, ainsi que des responsabilités pour les institutions financières. Les API bancaires ouvertes ne sont pas sans risques pour la sécurité, comme la possibilité pour une application tierce malveillante de vider le compte d’un client. Il s’agirait d’une menace extrême (et moins probable). Des préoccupations beaucoup plus larges concerneraient simplement les violations de données dues à une sécurité insuffisante, le piratage ou les menaces internes qui sont devenues relativement répandues à l’ère moderne, y compris dans les institutions financières, et qui resteront probablement courantes à mesure que les données seront interconnectées de plus en plus de manières.

L’open banking est susceptible de modifier le paysage concurrentiel du secteur des services financiers, ce qui pourrait profiter aux consommateurs en renforçant la concurrence comme décrit ci-dessus, mais pourrait également avoir l’effet inverse et augmenter les coûts pour les consommateurs s’il conduit à une consolidation des services financiers, en raison des économies d’échelle naturelles découlant du big data et des effets de réseau. La concentration du marché qui en résulterait et le pouvoir de tarification associé pourraient plus que compenser tout avantage en termes de coûts pour les consommateurs. Une telle consolidation du marché a déjà été observée et largement critiquée dans d’autres services basés sur l’internet, tels que les achats en ligne, les moteurs de recherche et les médias sociaux, dans la mesure où les consommateurs et les régulateurs estiment qu’elle entraîne une utilisation abusive des données des clients par les géants de la technologie à leur propre profit. Au-delà des coûts directs de la concentration du marché, une utilisation abusive similaire des données financières privées des clients pourrait, à terme, susciter des inquiétudes encore plus grandes.

Livre de finances personnelles
Maîtrisez vos finances en partant de 0

Guide gratuit – Les 7 étapes pour maîtriser vos finances de A à Z

Fin de l'article
Partager
Partager
Partager
LinkedIn
Partager
Partager
Reddit
Partager
Louis Chevalier
Louis Chevalier
Expert financier, Louis Chevalier est un ancien banquier d'affaire, et traite aussi bien d'investissements classiques comme de deals plus exotiques pour Le Journal de l'investisseur.
Louis Chevalier
Louis Chevalier
Expert financier, Louis Chevalier est un ancien banquier d'affaire, et traite aussi bien d'investissements classiques comme de deals plus exotiques pour Le Journal de l'investisseur.
Autres articles
Gestion du risque : Comment minimiser les pertes lors d'une chute du marché ?
Gestion du risque : Comment minimiser les pertes lors d’une chute du marché ?

Le trading de cryptomonnaies est souvent comparé à un jeu de casino – calculer les risques est difficile, se lancer sans experience est dangereux, et prédire les événements qui affectent les mouvements du marché est à peine possible. Cependant, même dans cette situation, le marché des cryptomonnaies attire de plus en plus de nouveaux arrivants qui vont soit réussir, soit se ruiner.

Lire l'article
Staking
Le staking, qu’est ce c’est ?

Le staking de crypto-monnaies est le processus consistant à verrouiller des avoirs en crypto-monnaies afin d’obtenir des récompenses ou de gagner des intérêts. Il est souvent considéré comme une alternative moins énergivore que le minage. En immobilisant les fonds dans un portefeuille de crypto-monnaies, il permet de préserver la sécurité et le fonctionnement d’un réseau de blockchain.

Lire l'article
Couverture de Livre de Finances Personnelles

Patrimoine

Le secret d'une retraite à 500'000€

Guide offert 🎁

Guide Débutant
Ouvrir un wallet

Fichier .pdf à télécharger gratuitement

* Champ requis

360

L'investissement

La newsletter

Opportunités, analyses, guides, tout le contenu pour booster et maitriser vos finances personnelles

* champ requis

Guide Débutant
Ouvrir un wallet Tezos

Fichier .pdf à télécharger gratuitement

* Champ requis